Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Les arrêts se poursuivent aux usines de Résolu


17 juin 2020
Par Le Citoyen

Les effets de la pandémie de la COVID-19 continuent de se faire ressentir chez Produits forestiers Résolu, qui maintient l’arrêt temporaire de ses usines en Abitibi et dans le Nord-du-Québec, à l’exception de la scierie Senneterre.

C’est ce qu’a confirmé jeudi Louis Bouchard, Directeur principal – Affaires publiques et Relations gouvernementales chez Résolu. L’usine de sciage de Comtois (66 travailleurs), à Lebel-sur-Quévillon, et l’usine de rabotage Lac-Clair (quarantaine d’employés), à Senneterre, sont en arrêt depuis le 24 février, d’abord en raison du blocus ferroviaire, puis à cause de la COVID. L’usine de papier journal d’Amos a quant à elle cessé ses opérations le 20 avril, en raison de l’impact de la crise sanitaire sur les marchés. Cet arrêt touche 153 travailleurs.

«On est toujours dans ce contexte. Ces arrêts sont conditionnés par la chute massive de la demande pour le papier. Bon an mal an, on expérimentait toujours 12% de diminution. On était capables de gérer ça à travers nos sites, en redistribuant le travail et la production. Avec la COVID, on parle d’une chute de 40 à 50% de la demande. On suit la situation de près. On regarde l’état des marchés. On s’attend peut-être à une petite reprise au troisième trimestre, mais c’est difficile de dire quelle tendance va s’installer. Le déconfinement a lieu à l’échelle du globe, mais pour le moment, on est toujours dans la tourmente de cette crise sanitaire», a affirmé M. Bouchard.

Advertisment

Lire la suite


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*