Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Le temps presse dans le dossier du bois d’oeuvre, selon Raymond Chrétien


12 juillet 2017
Par ici.radio-canada.ca

Le différend canado-américain sur le bois d’oeuvre doit se régler avant que ne s’amorce la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) à la mi-août, insiste Raymond Chrétien. Le temps file et les États-Unis tardent à s’organiser, a affirmé le représentant du Québec dans ce dossier, lors d’une entrevue accordée à La Presse canadienne, lundi.

« C’est à eux de mettre un peu d’ordre dans leurs affaires », a-t-il déclaré, en disant comprendre que des centaines de postes-clés de l’administration Trump n’avaient pas encore été pourvus. Il serait difficile de mener deux négociations délicates simultanément, croit-il. C’est pourquoi il presse les États-Unis de mettre cartes sur table et de dévoiler leurs intentions quant à la nature des échanges désirés avec le Canada.

L’industrie du bois résineux fait travailler 150 000 Canadiens, dont 62 000 Québécois. Depuis des années, le lobby américain prétend que l’industrie canadienne du bois d’oeuvre est subventionnée. En juin, le gouvernement américain a frappé l’industrie forestière canadienne d’un droit préliminaire antidumping de 6,87 %, qui s’ajoute à un droit compensatoire de 19,88 %.

Advertisment

C’est un dossier « explosif », de l’aveu même de M. Chrétien, ex-ambassadeur canadien aux États-Unis. Celui-ci souhaite vite formaliser les échanges entre les deux pays.

Lire la suite