Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Le succès du Congrès de Montréal sur le bois

Le Congrès de Montréal sur le bois 2014 s’est tenu les 19 et 20 février derniers à l’hôtel Reine Elizabeth.


4 juin 2014
Par Mariève Paradis
Michael Giroux, président du Conseil canadien du bois, a parlé des opportunités pour l’industrie dans les constructions de plusieurs étages. Crédit Marie-Josée Roy, photographe

Le Congrès de Montréal sur le bois 2014 s’est tenu les 19 et 20 février derniers à l’hôtel Reine Elizabeth. Plus de 750 participants, de l’Amérique du Nord et d’outre-mer ont assisté aux présentations durant ces deux journées. Plus de 70 exposants ont également profité de l’événement pour se faire voir.

Dès la première conférence, on pouvait ressentir l’élan de confiance qui plane sur l’industrie. Stéfane Marion, économiste en chef à la Banque Nationale du Canada a fait part des prédictions optimistes pour l’industrie, notamment une accélération de la croissance aux États-Unis pour la deu-xième partie de 2014.

Russel Taylor, président chez International Woods Markets, parle de l’augmentation de la demande mondiale en bois. Sans dire qu’il y a pénurie de bois, il affirme que la Chine vivra un déficit grandissant d’ici 2020. « La Chine est le plus grand consommateur et importateur de bois au monde », dit-il. Bien que la Russie lui fournisse du bois, la Chine importe de plus en plus du Canada, de la Nouvelle-Zélande, des États-Unis et de l’Australie.

Advertisment

M. Taylor rappelle également qu’il faut être prêt pour reprendre le marché américain de la construction qui revient en croissance. « Le Brésil est prêt à prendre la place », met-il en garde. Selon lui, pour garder une part importante du marché américain, il faudra jouer la carte locale (moins d’émissions de gaz à effet de serre par le transport) pour convaincre les industries américaines de continuer à utiliser le bois canadien.

Christian Dagenais, ingénieur-chercheur chez FPInnovations a également abordé de nouvelles opportunités de
construction de bois : les bâtiments de hauteur moyenne. Selon lui, le Canada bâtit davantage de bâtiments multiétages que les États-Unis et l’utilisation du bois dans ces constructions serait une très bonne nouvelle pour l’industrie.

Michael Giroux, président du Conseil canadien du bois mentionne que la tragédie récente à L’Isle-Verte n’a pas aidé la réputation des constructions de bois. Mais il reste possible, selon lui, d’utiliser le bois dans la construction commerciale avec  les changements aux Code National du bâtiment, prévus pour 2015.

Des exemples de bâtiments en hauteur construits de bois, il y en a de plus en plus. En Australie, en Autriche, en Allemagne, en Norvège où un bâtiment de 16 étages a été construit. D’ailleurs, au Canada, un projet de démonstration de construction de bâtiments en hauteur a été mis de l’avant et verra le jour dans trois villes : Vancouver, Ottawa et Québec.