Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Le secteur forestier canadien se félicite que le rapport fédéral sur les émissions mette l’accent sur l’aggravation des incendies

19 avril, 2023  par APFC


À la suite de la présentation aux Nations Unies du Rapport d’inventaire national (RIN) du Canada sur les émissions de gaz à effet de serre pour l’année 2023, Etienne Bélanger, vice-président de l’APFC pour les relations avec autochtone et la foresterie, a fait la déclaration suivante :

«Les dernières données sur les émissions de gaz à effet de serre du Canada confirment que si notre pays progresse dans la réalisation des objectifs mondiaux de réduction des émissions, il reste encore beaucoup à faire, en particulier pour atténuer l’aggravation des épidémies de parasites et des incendies de forêt et leurs effets sur l’environnement, la santé humaine et les infrastructures communautaires vitales.

La foresterie et les produits forestiers sont particulièrement bien placés pour accélérer l’action climatique au Canada. Le bois est le seul matériau de construction renouvelable, il stocke le carbone, et le bois et les produits à base de fibres de bois sont essentiels pour réduire l’empreinte carbone de nos maisons, de nos bureaux et de nos villes.

Advertisement

La sylviculture permet et encourage des activités telles que la plantation d’arbres, la construction en bois, le développement de produits de substitution renouvelables et recyclables, et l’utilisation de la biomasse pour remplacer des produits à plus forte intensité de carbone, qui jouent toutes un rôle dans le plan de réduction des émissions du Canada à l’horizon 2030 et dans notre évolution vers une économie à zéro émission nette de carbone d’ici 2050.

Dans le même temps, le secteur forestier a déjà réduit de près de 70 % depuis 1990 ses émissions provenant des activités liées à la pâte à papier et au papier, et nous sommes prêts et capables de faire davantage.

Le rapport d’inventaire national 2023 confirme ce que le secteur forestier sait depuis longtemps, à savoir que les incendies de forêt sont de loin la plus grande source de pollution atmosphérique au Canada, avec de graves conséquences pour la santé humaine. Le secteur continue de faire part au gouvernement fédéral des préoccupations de la communauté concernant les conséquences brutales des incendies de forêt catastrophiques dans tout le pays et la nécessité de faire davantage pour atténuer les risques croissants.

L’établissement d’une stratégie industrielle pour le secteur forestier canadien en partenariat avec le gouvernement fédéral, les gouvernements provinciaux et autochtone, les dirigeants communautaires et syndicaux est essentiel pour notre capacité à faire face à l’aggravation des perturbations naturelles, à nous aider à lutter contre le changement climatique et à renforcer les perspectives économiques pour les familles et les communautés forestières rurales et nordiques du Canada.

Nous savons que sans aménagement durable des forêts au Canada, les incendies de forêt et les émissions de gaz à effet de serre qui y sont associées seraient encore plus graves et davantage de communautés seraient menacées. Cela montre bien que le Canada doit gérer ses forêts de manière durable, plus activement et non moins activement. Et lorsque nous disons aménagement durable des forêts, nous parlons de bien plus que d’une simple récolte durable. Notre secteur continue d’explorer et de mettre en œuvre de nouvelles stratégies de gestion forestière qui aident les arbres à s’adapter aux conditions climatiques futures tout en minimisant l’impact des ravageurs, des incendies et des épidémies.

Des forêts saines et résilientes sont essentielles pour l’avenir de l’environnement, de la transition énergétique et de l’économie du Canada. Le dernier rapport sur les émissions confirme notre conviction de longue date qu’une gestion efficace et aménagement durable des forêts est essentielle pour aider à atteindre les objectifs climatiques du Canada – aujourd’hui plus que jamais.


Imprimer cette page

Advertisement

Stories continue below