Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Le manque d’approvisionnement mine la Coop forestière de Petit Paris


20 mai 2021
Par Le Quotidien
La coopérative Boisaco n’est pas la seule à vivre une grande insécurité face aux problèmes liés aux approvisionnements forestiers alors que celle de Produits forestiers Petit Paris (PFPP), qui doit se contenter d’approvisionnements inférieurs à ce qu’elle aurait droit normalement depuis des années, appréhende les prochains mois.

Le directeur général de la coopérative de Saint-Ludger-de-Milot précise d’entrée de jeu que la coopérative n’a aucunement l’intention de réclamer des approvisionnements. Il n’est pas question non plus d’ajouter un quart de travail additionnel afin de profiter du prix du bois. Elle souhaite simplement être traitée comme les autres entreprises forestières de la région et est consciente que les choses vont devenir de plus en plus difficiles en prévision de la distribution des garanties d’approvisionnement en 2023.

« Nous avons une situation problématique historique pour les approvisionnements forestiers. Notre usine a une capacité de transformation reconnue de 500 000 mètres cubes par année. Notre approvisionnement est de 300 000 mètres cubes ou 60 % de notre capacité reconnue par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, alors que toutes les autres entreprises ont une garantie d’approvisionnement de base de 75 % », explique le patron de la coopérative qui compte 350 travailleurs.

Lire la suite

Advertisment