Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie Bioénergie Biomasse
Le gouvernement du Québec investit 1,15 M$ pour appuyer des projets de valorisation énergétique de la biomasse forestière

30 mai, 2024  par Cabinet de la ministre des Ressources naturelles et des Forêts


Le gouvernement du Québec annonce l’attribution d’une subvention de 1,15 M$, sur trois ans, au Consortium de recherche et innovations en bioprocédés industriels au Québec (CRIBIQ) pour favoriser l’innovation et la précommercialisation liées à l’approvisionnement et au conditionnement de la biomasse forestière destinée à produire de la bioénergie.

C’est ce qu’ont annoncé la ministre des Ressources naturelles et des Forêts et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine, Mme Maïté Blanchette Vézina, ainsi que le ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région des Laurentides, M. Benoit Charette.

Grâce à ce soutien financier, le CRIBIQ a procédé, le 21 mai dernier, au lancement d’un appel de projets ciblé visant à appuyer financièrement des projets industriels valorisant la biomasse forestière à des fins de production de bioénergie. L’aide financière qui sera ainsi offerte peut atteindre 200 000 $ par projet.

Advertisement

Ressource abondante au Québec, la biomasse forestière est une matière ligneuse pouvant notamment être utilisée pour la production d’électricité, de chaleur ou de biocarburant. Sa valorisation énergétique permet de maximiser l’utilisation des ressources, comme les résidus forestiers habituellement laissés sur les parterres de coupe.

L’initiative stimulera directement l’innovation dans la filière de la bioénergie à base de biomasse forestière qui, avec d’autres sources d’énergie, contribuera aux objectifs gouvernementaux visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) du Québec de 37,5 % d’ici 2030 par rapport à 1990, l’année de référence. D’autres cibles pourraient également être atteintes, soit la diminution de la consommation québécoise de produits pétroliers de 40 %, l’accroissement de 25 % de la production d’énergie renouvelable et la promotion de la bioénergie par une augmentation de sa production de 50 %.

Citations :

« Grâce à cette subvention et à l’expertise du CRIBIQ, de nouveaux projets novateurs de recherche collaborative pourront voir le jour. La valorisation énergétique de la biomasse forestière renforce la contribution de l’industrie forestière et joue un rôle crucial dans la poursuite de l’objectif de carboneutralité que s’est fixé le Québec. Je remercie le Consortium pour sa vision d’avenir et j’invite les acteurs de l’industrie forestière intéressés à soumettre leurs projets. »

Maïté Blanchette Vézina, ministre des Ressources naturelles et des Forêts et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine

« Le Québec possède une grande quantité de biomasse forestière, ce qui lui permet de produire de la bioénergie pour des applications variées. Cet appel de projets cadre d’ailleurs parfaitement avec la vision de notre gouvernement, soit de miser sur l’innovation pour réduire notre dépendance aux combustibles fossiles et d’aider à diminuer nos émissions de gaz à effet de serre. »

Benoit Charette, ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des Laurentides

« La subvention accordée par le Ministère permettra de soutenir des projets industriels innovants visant à optimiser l’approvisionnement et le conditionnement de la biomasse forestière destinée à la production de bioénergie. Les projets financés bénéficieront d’une subvention permettant la réalisation d’activités de recherche et développement (R et D) et d’études de faisabilité, et la mise en place de démonstrateurs technologiques. Les projets soumis seront évalués en fonction, notamment, de leur potentiel d’innovation, de leur viabilité économique et de leur caractère structurant par rapport à la filière forestière québécoise. »

Mohammed Benyagoub, président-directeur général du Consortium de recherche et innovations en bioprocédés industriels au Québec (CRIBIQ)

Faits saillants :
  • Ce financement, issu du Fonds des ressources naturelles − volet aménagement durable du territoire forestier, s’inscrit dans le cadre de la sous-action « Innovation – Biomasse forestière résiduelle » de l’action « Soutenir l’innovation dans le domaine des bioénergies » du Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030). Le ministère des Ressources naturelles et des Forêts est responsable de cette mesure.
  • Le CRIBIQ est un regroupement sectoriel de recherche industrielle qui dessert plus de 22 000 entreprises et plus de 40 instituts de recherche publics au Québec (IRPQ). En tant qu’organisme à but non lucratif (OBNL) financé majoritairement par le gouvernement du Québec, le CRIBIQ soutient et promeut la réalisation de projets innovants dans les filières industrielles de la bioéconomie – agroalimentaire, bioproduits industriels et environnement.


Imprimer cette page

Advertisement

Stories continue below