Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Le coronavirus frappe les populations de cerfs


24 novembre 2021
Par La Presse

Près de la moitié des cerfs de Virginie testés dans quatre États américains sont porteurs du SARS-CoV-2, le coronavirus responsable de la COVID-19, selon une nouvelle étude. Tout indique que les cerfs du Québec sont aussi infectés, selon les experts, qui recommandent que les chasseurs mettent masque et gants avant de manipuler leurs proies. D’autres espèces animales sont aussi susceptibles d’être infectées : le zoo de Granby s’apprête à vacciner une centaine d’animaux.

« Inquiétant »

Steeve Côté, expert du cerf de Virginie à l’Université Laval

« Je me serais attendu à un taux d’infection beaucoup moins élevé », explique Steeve Côté, expert du cerf de Virginie à l’Université Laval. « Les chevreuils ne vivent pas tant que ça en groupes, ils n’ont pas beaucoup de contacts avec les humains. J’imagine qu’il y a une source de contagion quelque part, peut-être les eaux usées. » M. Côté juge qu’une présence aussi élevée d’anticorps au SARS-CoV-2 est « inquiétante », mais souligne qu’il n’y a « pas de preuve d’infections de l’animal à l’humain pour le moment ». Hélène Carabin, vétérinaire à l’Université de Montréal, estime que l’étude, menée sur des populations de cerfs en Illinois, en Pennsylvanie, au Michigan et dans l’État de New York, montre la nécessité de faire un suivi « multi-espèces » des virus. « C’est vraiment important de traiter les maladies infectieuses globalement, sans faire de distinction entre santé animale et santé humaine, parce qu’elles peuvent passer de l’un à l’autre. » Ce concept d’« une seule santé » (One Health) est plus avancé aux États-Unis, selon Momar Ndao, directeur du Centre national de référence en parasitologie au Centre universitaire de santé McGill (CUSM). « L’étude a été faite parce qu’ils prennent des échantillons de sang des chevreuils qu’ils conservent pendant dix ans, alors on peut faire des tests sur les années précédant l’apparition d’une maladie. » Selon M. Côté, le dépistage du SARS-CoV-2 chez le cerf de Virginie n’a pas été fait au Canada.

Advertisement

Lire la suite