Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Le cerf de Virginie d’Anticosti détruit son habitat, en souffre, mais rebondit


3 novembre 2021
Par ici.radio-canada.ca

Sur l’île d’Anticosti, le cerf de Virginie a besoin des sapins pour se nourrir et s’abriter l’hiver. Or, les vieilles sapinières ont presque toutes disparu. Chaque hiver, le cerf risque de mourir de faim et d’épuisement. L’aménagement du territoire lui assurerait sa survie.

La plus grande île du Québec, l’île d’Anticosti, est un territoire de 220 kilomètres de long, au cœur du golfe du Saint-Laurent. Le cerf de Virginie occupe entièrement l’île.

Dans le village de Port-Menier, il tient le rôle du compagnon de la famille. Les habitants le nourrissent, les enfants l’apprivoisent. Un règlement municipal adopté en 1994 interdit aux habitants de l’île de posséder un chien. Aucune frayeur n’éloigne l’animal des habitations.

Advertisement

Lire la suite