Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Le caribou a le dos large


2 décembre 2016
Par Le Manic
Gouvernement du Québec

L’allégation que la limite nordique a été établie dans le but de protéger le caribou forestier, faite par plusieurs intervenants récemment, est un raccourci simpliste, selon un expert. 

« C’est une vue de l’esprit. La limite nordique, c’est pour départager les endroits où on peut faire un aménagement forestier durable et ceux où on ne peut pas le faire. […] Cette limite n’a en aucun cas été mise en place pour protéger le caribou, même si le caribou a été considéré parmi les enjeux de biodiversité au sein de cet exercice », affirme Martin-Hugues St-Laurent, professeur titulaire en écologie animale de l’Université du Québec à Rimouski.

Celui qui a fait partie du comité scientifique chargé d’examiner la limite nordique des forêts attribuables explique que plusieurs facteurs ont été considérés pour déterminer quelles zones pouvaient être aménagées de façon durable ou pas, selon la Loi sur l’aménagement des forêts durables.

Advertisment

Lire la suite


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*