Opérations Forestières

En vedette Équipement Récolte
La première machine Scorpion débarque au Québec

Cette nouvelle machine à huit roues est en mesure de bûcher dans des terrains extrêmes.


26 novembre 2014
Par Guillaume Roy


Sujets
Mathieu Tremblay, 27 ans, s'amusaient comme un fou au commande de son nouveau jouet: la toute nouvelle machine Scorpion de Ponsse. Guillaume Roy

La première machine Scorpion de Ponsse est arrivée en Amérique du Nord. Et c’est un entrepreneur du Lac-Saint-Jean, Foresterie Marcel Tremblay et fils, qui en a pris possession le 14 novembre dernier. Pour démonter cette machine tant attendue, Hydromec a organisé deux démonstrations terrains avec l’entrepreneur, soit une à St-Gilles-de-Lotbinière et une seconde à La Doré au cours des deux dernières semaines. 

Bertrand et Dany Tremblay, propriétaires de Foresterie Marcel Tremblay et fils, ont investi dans une machine Scorpion pour améliorer le confort et le rendement de leurs opérations. « Tu vas tenir bien plus longtemps quand tu es confortable. Et avec une aussi bonne vision, tu ne te fatigues pas. Tu ne cherches pas à voir, tu le vois. Tu es comme dans un cinéma IMAX. Tu ne manques rien », explique Bertrand, fier de sa nouvelle acquisition qui motivera encore plus ses enfants à prendre le flambeau de l’entreprise familiale depuis maintenant 33 ans.

Opérations forestières est allé sur le terrain pour aller voir de quel bois se chauffe la Scorpion. Premier constat : cette machine à huit roues est en mesure de bûcher dans des terrains extrêmes. Selon Mathieu Tremblay, fils de Bertrand de 27 ans et opérateur de la Scorpion, « il n’y a aucune autre machine qui monte comme ça ». Vous pouvez d’ailleurs le constater par vous-même en visionnant cette vidéo filmée en partie de l’intérieur de la cabine : http://youtu.be/366wS2KKoi4.

Advertisment

Au cours des quatre journées de démonstration, plus de 300 visiteurs sont venus voir cette nouvelle machine qui offre plusieurs avancées technologiques, dont cinq sont sous brevet. « Il n’y a aucune machine qui a suscité autant d’engouement depuis longtemps », estime Jean Trottier, président d’Hydromec et distributeur de la marque Ponsse.

 » frameborder= »0″ allowfullscreen>