Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
La forêt publique québécoise n’est pas en danger


11 mars 2021
Par Par Miguel Ouellette, économiste et directeur des opérations à l’Institut économique de Montréal, publié sur Le Quotidien
Ces dernières semaines, les interventions propageant le mythe selon lequel la forêt publique québécoise serait en danger se multiplient dans les médias. La plus récente est celle de l’émission Enquête de Radio-Canada qui, bien que soulevant des allégations inquiétantes si elles s’avèrent exactes, laisse présager que notre patrimoine forestier est le buffet à volonté de l’industrie forestière. Richard Desjardins va jusqu’à suggérer que nos forêts sont la « cour à bois » des entreprises forestières. Il m’apparaît donc indispensable de faire la lumière sur les faits souvent oubliés dans ces analyses, lesquelles relèvent davantage de l’idéologie que de la démarche scientifique.

Par Miguel Ouellette, économiste et directeur des opérations à l’Institut économique de Montréal

Une perspective inutilement alarmiste

Depuis plusieurs semaines, le gouvernement reçoit une véritable volée de bois vert dans la foulée de sa Stratégie nationale de production de bois. À lire ces procès d’intention mal déguisés, on en vient rapidement à oublier les véritables orientations de ce plan gouvernemental. Celui-ci se base sur des statistiques et des faits clairs, qui montrent bien que le Québec peut se permettre d’augmenter la récolte de bois.

Advertisment

Les tenants et aboutissants de cette politique sont de rendre l’industrie et l’environnement d’affaires plus compétitifs, notamment en augmentant le volume de bois récolté dans nos forêts publiques. Or, lorsque nous prenons le temps d’analyser les données, il en ressort que le gouvernement a visiblement bien cerné l’opportunité qui s’offre à nous. Je m’explique.

Lire la suite