Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
La forêt estrienne : prendre sa place dans l’économie verte!


14 mai 2015
Par Association forestière du sud du Québec

Le groupe de travail sur la production de bois et l’aménagement durable des forêts de l’Estrie, qui regroupe plusieurs partenaires du secteur, a tenu aujourd’hui au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, un forum sous le thème La forêt estrienne : prendre sa place au quotidien et dans l’économie verte!

Cette activité, qui a accueilli près d’une centaine de participants, avait un but de sensibilisation au fait que le potentiel de la forêt estrienne n’est utilisé qu’à 40 %, dont 32 % pour l’approvisionnement des usines régionales de transformation du bois. À terme, l’objectif est d’atteindre un usage de l’ordre de 60 % de ce potentiel incroyable. D’ici 3 ans, le groupe vise des retombées régionales de 6 millions de dollars et la création de 300 emplois.

Le conférencier principal de l’évènement, Monsieur Steven Guilbeault, cofondateur et directeur principal d’Équiterre, a exprimé son point de vue sur la gestion durable des ressources du milieu forestier et sur l’importance du matériau bois dans la lutte contre les changements climatiques. Selon lui, « l’enjeu des changements climatiques est devenu l’une des questions de l’heure et nos forêts font partie de la solution. Elles peuvent contribuer dans des secteurs tels que l’énergie et les transports. »

Advertisment

Outre M. Guilbeault, une dizaine de conférenciers interpelés par le thème du forum ont pris la parole pour discuter, entre autres, de l’importance et de l’impact de la gestion durable de nos forêts sur notre économie. En ouverture, Monsieur Bernard Sévigny, maire de la Ville de Sherbrooke, a rappelé que la force de ce forum serait « de mettre en relief la valorisation durable de nos forêts, en prenant en compte à la fois les aspects environnementaux, récréatifs, touristiques, économiques ainsi que les besoins de l’industrie. »

En guise de conclusion, Monsieur Sylvain Lemay, président de l’Association forestière du sud du Québec et membre du groupe de travail sur la production de bois et l’aménagement durable des forêts, a rappelé que « les partenaires travaillent en concertation pour que conservation et aménagement puissent faire bon ménage dans un contexte où l’acceptabilité sociale des interventions sylvicoles est omniprésente pour s’assurer de préserver la qualité et la santé des écosystèmes et des paysages ».

Ce forum est le début d’une démarche régionale visant à mieux faire connaître les bienfaits de la gestion durable de notre forêt comme atout économique majeur en Estrie.