Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
La foresterie retrouve ses lettres de noblesse


1 novembre 2017
Par Le Quotidien

« Au lendemain de L’Erreur boréale, il y avait deux inscriptions d’étudiants en foresterie au Cégep de Chicoutimi. Aujourd’hui, on parle de 20 à 25 étudiants. »

Les chiffres parlent d’eux-mêmes et le président de l’Association forestière régionale, Gérard Poulin, n’est pas peu fier du travail accompli pour redorer l’image d’un secteur économique toujours considéré comme le pilier de l’économie québécoise avec ses 60 000 emplois. L’association, qui célèbre son 75e anniversaire, tenait son congrès annuel sous le thème « Forêt Bois, une fierté à transmettre ». Pour cette année, l’association a mis de côté les débusqueuses, la science et les débats sur les conflits d’usage ou même les campagnes des écologistes. Elle a voulu rebrancher la population avec son histoire qui n’a pas si mal servi le développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« L’information, c’est la seule façon de combattre les fausses perceptions qui circulent et qui s’enracinent », plaide le président de l’association Gérard Poulin. Le travail a été ardu pour redonner à la foresterie la place qu’elle doit occuper dans la vie des Québécois. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il a été surtout fait dans les écoles alors que les professeurs et commissions scolaires ont accepté que le sujet soit abordé dans un cadre académique.

Advertisment

Lire la suite