Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
La chenille spongieuse a ravagé des centaines d’hectares de boisés de la Rive-Sud cet été


18 août 2021
Par La Relève
Photo : Association forestière du sud du Québec

Bien qu’en principe, elles se sont toutes transformées en papillon au cours des deux dernières semaines, les chenilles spongieuses sont en si grand nombre cette année (une situation jugée exceptionnelle) qu’elles ont détruit des centaines d’hectares de forêts sur la Rive-Sud depuis deux mois.

Le parc Michel-Chartrand ainsi que le boisé du Tremblay et le mont Saint-Bruno ont été particulièrement touchés et ce sont des centaines de milliers d’arbres qui ont été dépouillés de leur feuillage, principalement les chênes, les bouleaux et les peupliers. Il suffit, par exemple, d’observer la montagne de Saint-Bruno, à partir de l’autoroute 20, pour constater que tout le côté ouest de la face nord a été ravagé. C’est comme si une partie de la montagne avait été endommagée par le feu tellement les feuillus sont dénudés.
En 2020, les gestionnaires du parc du Mont-Saint-Bruno avaient remarqué une grande quantité de femelles qui avaient pondu leurs masses d’œufs sur les arbres, laissant croire à une année 2021 particulièrement intense de chenilles, et c’est ce qui se vit présentement.
L’hiver doux de l’an dernier a contribué à cette hausse de population spongieuse. Les arbres défoliés vont survivre à 1 ou 2 années d’invasion de spongieuses. Par la suite, les conséquences peuvent être plus grandes.

Lire la suite

Advertisement