Opérations Forestières

Marchés Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Immobilier résidentiel: le marché ralentira


22 avril 2020
Par Les Affaires

La COVID-19 a bouleversé l’économie québécoise et le secteur immobilier ne fera pas exception.

Tendances provinciales — mars 2020

Pour l’instant, les ventes du mois de mars dernier demeurent supérieures à celles de mars 2019, car la majorité des actes de vente publiés au Registre foncier du Québec concerne des promesses d’achat acceptées quelques semaines ou mois avant la visite chez le notaire. Même en avril, les ventes publiées au Registre foncier resteront possiblement à un niveau élevé étant donnée le délai et le marché qui, en début de 2020, était très actifs. À ce montant, les délais de revente étaient très rapides et les offres multiples nombreuses.

Le vent a tourné depuis et le marché est pratiquement sur pause avec des limitations concernant les visites, les difficultés financières de plusieurs ménages et l’incertitude économique. Peu de ménages sont maintenant à la recherche d’une propriété et les vendeurs se font également moins nombreux, attendant probablement une période où les acheteurs seront plus nombreux et les visites plus faciles pour afficher leur résidence. Le faible nombre d’unités mis en marché empêchera possiblement une baisse des prix à court terme puisqu’à la fois l’offre et la demande sont réduites.

Advertisment

Lire la suite