Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Huit raisons de célébrer la Journée internationale des forêts au Canada


24 mars 2022
Par APFC

L’Organisation des Nations unies (ONU) a déclaré le 21 mars Journée internationale des forêts. Voici huit raisons pour lesquelles les forêts sont importantes pour notre économie, notre planète et la société en général.

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les forêts couvrent 31 % de la surface terrestre de la planète, stockent environ 296 gigatonnes de carbone et abritent 80 % de la biodiversité terrestre mondiale. Les forêts fournissent au monde environ 40 % de l’approvisionnement actuel en énergie renouvelable, soit plus que l’énergie solaire, hydroélectrique ou éolienne.

Comme près de 40 % de sa superficie est couverte d’arbres, le Canada et ses forêts sont l’un des fournisseurs les plus durables de produits et de matériaux forestiers renouvelables, réutilisables et recyclables dans le monde. Les forêts aménagées de façon durable du Canada ainsi que les produits renouvelables qu’elles fournissent sont essentiels pour nous aider à atteindre les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies et à développer notre économie verte.

Advertisement

Nos forêts fournissent des produits dont les Canadiens peuvent être fiers – sachant qu’ils proviennent de sources responsables et qu’ils contribuent à notre lutte collective contre les changements climatiques. En tant que porte-parole national du secteur forestier canadien et de ses travailleurs, l’Association des produits forestiers du Canada (APFC) est en accord avec les huit raisons, selon la FAO des Nations Unies, pour lesquelles les forêts et les produits forestiers sont importants pour notre économie, notre planète et la société en général.

1. Le secteur forestier mondial fournit des emplois à au moins 33 millions de personnes et les produits forestiers sont utilisés par des milliards de personnes chaque jour sous forme de logements, d’emballages, de crayons, de produits hygiéniques, de livres et même de produits nanocellulosiques, pour n’en citer que quelques-uns.

On estime que plus de la moitié de la production économique mondiale (produit intérieur brut) dépend des services écosystémiques, notamment de ceux que fournissent les forêts. Au Canada, le secteur forestier génère des emplois pour les familles dans tout le pays, entre autres dans des communautés rurales et éloignées, des villes de taille moyenne, des grands centres urbains et des centaines de communautés autochtones. Il fournit 225 000 emplois directs et plus de 600 000 emplois indirects d’un océan à l’autre. Le secteur forestier emploie une gamme variée de professionnels : forestiers, ingénieurs, cartographes, techniciens de terrain, biologistes, spécialistes de la faune, bûcherons, camionneurs, reboiseurs, etc.

2. Les forêts sont essentielles à la santé de la planète et au bien-être de l’humanité.

Saviez-vous que les forêts couvrent près du tiers de la surface terrestre du globe? Au Canada et à l’étranger, les forêts fournissent aux gens des biens tels que le bois d’œuvre, le combustible, la nourriture et le fourrage, aident à lutter contre les changements climatiques, protègent la biodiversité, les sols, les rivières et les réservoirs et sont des lieux où les gens peuvent se rapprocher de la nature.

3. L’aménagement durable des forêts et l’utilisation des produits tirés du bois récolté nous aideront à passer à une économie axée sur des matériaux renouvelables, réutilisables et recyclables.

Presque toutes les parties des arbres récoltés en forêt peuvent être utilisées, ce qui garantit un minimum de déchets. Le bois peut servir à diverses fins, avec un impact environnemental moindre que celui de nombreux autres matériaux. Le bois peut être réutilisé et le papier peut être recyclé, ce qui prolonge leur durée de vie et réduit encore plus leur empreinte matérielle, tout en gardant le carbone emprisonné.

4. Élargir l’utilisation des produits forestiers contribue à la neutralité carbone.

La science et l’innovation génèrent de nouveaux produits intéressants à partir du bois et des arbres, comme des textiles, des aliments, des matériaux de construction, des cosmétiques, des produits biochimiques, des bioplastiques et des médicaments. Le remplacement de matériaux moins durables par des produits renouvelables à base de bois et d’arbres peut réduire notre empreinte carbone.

Qu’il s’agisse de construire des immeubles plus hauts avec du bois qui stocke le carbone ou d’utiliser des déchets de bois pour fabriquer des produits innovants comme le premier masque biodégradable fabriqué au Canada, notre secteur a le potentiel de faire du Canada un chef de file dans une économie mondiale verte en pleine croissance.

5. Le bois durable est un matériau essentiel pour verdir les villes.

Le secteur du bâtiment et de la construction est responsable de près de 40 % des émissions de gaz à effet de serre liées à l’énergie dans le monde. L’innovation permet d’utiliser davantage de bois dans les grands immeubles et autres infrastructures, ce qui nous aide à rendre nos villes plus vertes, car le bois stocke le carbone, sa production nécessite moins d’énergie que celle de nombreux autres matériaux de construction et il offre une bonne isolation.

La construction en bois massif prend racine dans de nombreuses villes canadiennes, avec plus de 900 projets de construction en bois achevés, en cours ou prévus. L’édifice Brock Commons de l’Université de la Colombie-Britannique, le Limberlost Place du Collège George Brown et l’édifice Origine de la ville de Québec ne sont que quelques-uns des projets emblématiques qui apparaissent dans les villes canadiennes. Le marché mondial des bâtiments en bois massif devrait dépasser les 16 billions de dollars d’ici 2025 et le Canada est bien placé pour être un chef de file dans ce domaine.

6. Les forêts sont vitales pour assurer la production alimentaire.

Les services rendus par les écosystèmes forestiers – comme le maintien de la biodiversité, la régulation du climat, la qualité de l’eau et des sols et la pollinisation – sont essentiels pour les systèmes agroalimentaires durables et pour nourrir une population mondiale en croissance. En outre, on estime que plus des trois quarts des ménages ruraux dans le monde récoltent des aliments sauvages dans les forêts et d’autres environnements.

7. Des mesures supplémentaires sont nécessaires pour faire cesser la déforestation et la dégradation.

Au Canada, la durabilité fait loi. Nous récoltons moins de 0,5 % de nos forêts exploitables chaque année et plantons de 400 à 600 millions de semis annuellement pour que nos forêts restent des forêts pour toujours. Le Canada conserve plus de 90 % de son couvert forestier d’origine et compte environ 9000 arbres pour chaque habitant. Bien que nos règles, règlements et politiques soient parmi les plus stricts au monde, la planète dans son ensemble a perdu 420 millions d’hectares de forêt depuis 1990 et la déforestation se poursuit au rythme d’environ 10 millions d’hectares par an, principalement en raison de l’expansion agricole. L’aménagement durable des forêts peut contribuer à réduire la déforestation et la dégradation, à restaurer les paysages dégradés et à fournir aux populations des emplois et des matériaux renouvelables. De nombreuses entreprises forestières réservent des territoires pour la conservation de la biodiversité.

8. Choisir des produits en bois provenant de sources légales et durables.

Les consommateurs peuvent contribuer à l’utilisation durable des forêts en choisissant des produits du bois portant un étiquetage ou une certification confirmant qu’ils proviennent de sources légales et durables. Découvrez les normes de certification de l’aménagement durable des forêts en usage au Canada, des normes reconnues à l’échelle internationale.

À l’occasion de la Journée internationale des forêts, il est important de souligner le travail des Canadiens qui œuvrent chaque jour à préserver la santé de nos forêts pour les générations à venir, le caractère essentiel de nos forêts dans notre lutte collective contre les changements climatiques et la façon dont nos forêts procurent de réels avantages environnementaux ainsi que des emplois permettant de subvenir aux besoins des familles de centaines de milliers de travailleurs dans les communautés rurales, nordiques et autochtones de notre pays.

Bonne journée internationale des forêts, Canada!

Les jeunes aux études ou qui font de la recherche et s’intéressent à l’avenir de l’innovation dans le domaine forestier peuvent découvrir nos Prix Chisholm de l’innovation en foresterie ici.

À PROPOS DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES FORÊTS

En 2012, l’Assemblée générale des Nations Unies proclamait le 21 mars Journée internationale des forêts (JIF). Cette journée est l’occasion de célébrer la forêt dans sa diversité et de sensibiliser à l’importance des divers types de forêts. Lors de chaque Journée internationale des forêts, on encourage tous les pays à organiser des activités concernant les forêts et les arbres, comme des campagnes de plantation d’arbres, à l’échelle locale, nationale et internationale. Chaque année, le thème de la journée est choisi par le Partenariat de collaboration sur les forêts: https://www.fao.org/forests/fr.