Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie Uncategorized
Foresterie: gérer plus localement pour améliorer l’acceptabilité sociale


26 mai 2021
Par Guillaume Roy
Le Regroupement des communautés forestières de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) demande à Québec d’étendre le concept de forêt de proximité à tout le Québec, ce qui permettrait d’améliorer l’acceptabilité sociale de la récolte forestière en misant sur les gouvernements de proximité.

Telle est la demande qui a été formulée à l’issue du 4e Forum des communautés forestières de la FQM, tenu de manière virtuelle, mercredi et jeudi.

Les MRC pourraient ainsi jouer un rôle clé dans l’implantation de la Stratégie nationale de production de bois mise de l’avant par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), qui vise à améliorer l’aménagement de la forêt pour récolter 50 % plus de bois sur la même superficie de récolte, d’ici 2080.

« Selon nous, les gouvernements de proximité représentent la clé de l’acceptabilité sociale, le seul moyen de concilier les objectifs de tous les usagers du territoire, a soutenu Luc Simard, président du Regroupement et préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine. C’est pour cette raison qu’ils doivent être partie prenante de la gestion des territoires forestiers. »

Advertisment

Dans la déclaration commune présentée à la fin de l’événement, la FQM demande que les MRC soient responsables des forêts de proximité, un concept mis de l’avant par Québec dans le cadre d’un projet pilote réalisé dans la MRC d’Abitibi-Ouest.

De plus, le regroupement demande que la gestion puisse être flexible selon les réalités de chaque région. Les gouvernements de proximité souhaitent également recevoir l’aide du gouvernement pour le développement d’une expertise en compétences techniques et en gestion des ressources forestières. Finalement, il est demandé au gouvernement de permettre aux MRC de désigner des aires protégées en forêt publique dans leur processus d’aménagement.

En attente de l’analyse

Juste avant la déclaration commune, Pierre Dufour, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, avait pris la parole pour souligner l’importance de l’industrie forestière au Québec. Ce dernier a souligné que 60 municipalités et MRC détenaient déjà une certaine forme de délégation de pouvoir pour la gestion forestière, à travers le concept de terres publiques intramunicipales.

Cette formule fonctionne, mais les MRC aimeraient voir le concept élargi à plus grande échelle.

Depuis 2018, un projet pilote de foresterie de proximité est en cours dans la MRC d’Abitibi-Ouest, où le gouvernement de proximité assume la charge complète de la planification des opérations forestières sur un territoire délimité. Le ministre Dufour a souligné que son ministère est en train de finaliser l’évaluation du projet pilote, afin d’en faire un outil efficace « pour favoriser le développement économique des municipalités forestières ».