Opérations Forestières

En vedette Aménagement forestier Récolte
Foresterie 4.0: vers une révolution forestière?


7 septembre 2017
Par Guyta Mercier ing.f. Partenariat innovation forêt

Sujets

Après la venue de la mécanisation, de l’électrification et de la robotisation, une quatrième révolution industrielle est à nos portes : la révolution numérique ou l’industrie 4.0. Celle-ci sera fondée sur l’usine intelligente caractérisée par une interconnexion des machines et des systèmes au sein des sites de production, mais aussi entre eux et l’extérieur (clients, partenaires, autres sites de production). Cette révolution intègre les récents développements technologiques tels que le fonctionnement des machines à distance, l’intelligence artificielle, la communication en temps réel, la réalité augmentée, l’automatisation, etc.

Appliquée au secteur forestier, cette révolution rendra les opérations forestières plus efficaces, plus agiles et plus sécuritaires. Elle permettra une meilleure réactivité à la demande des marchés et maximisera la valeur des produits. Elle améliorera les conditions de travail et contribuera sûrement à rendre le secteur forestier plus attrayant pour la relève.

Pour emboîter le pas dans cette direction, qui soit dit en passant est déjà commencée depuis quelques années dans l’industrie manufacturière, FPInnovations a mis sur pied une initiative ambitieuse appelée Foresterie 4.0. Cette initiative vise à adapter les technologies existantes de l’ère 4.0 au contexte forestier du Canada, et à développer l’expertise nécessaire à l’implantation de ces nouvelles technologies à l’intérieur des opérations forestières. Cet institut de recherche entend jouer le rôle de facilitateur et de créateur de partenariats en plus de diriger de nombreux projets d’essais et d’expérimentation. Elle est d’ailleurs présentement à la recherche de collaborateurs.

Advertisment

L’initiative se compose de quatre champs d’activités de recherche et de développement : 1) Environnement réel, 2) Internet de la forêt, 3) Systèmes avancés d’approvisionnement et 4) Optimisation décisionnelle.

L’environnement réel a trait à tout ce qui concerne l’acquisition de données fondamentales sur la ressource forestière et le suivi des opérations de récolte. Comment obtenir une information précise et la rendre facilement accessible ? La contribution de technologies comme le Lidar (aéroporté ou installé sur de la machinerie), les drones ou les satellites sera étudiée.

L’Internet de la forêt consiste à la communication en temps réel entre toutes les composantes de la fabrication de produits ligneux (machines de récolte, chargeuses, camions de transport, usines de transformation) et à l’échange de données massives. La structure pour cumuler les données et l’assemblage de technologies pour communiquer (cellulaire, satellite, Wi-Fi hotspot, LoRaWAN, tour de transmission, radio fréquence RFID, etc.) seront examinés.

Les systèmes avancés d’approvisionnement font référence à des projets à plus long terme menant à l’automatisation partielle ou complète de certaines tâches répétitives. La robotisation, la téléopération (opérations à distance) et le transport autonome font partie de cet ensemble.

L’optimisation décisionnelle repose sur le développement de modèles descriptifs, prédictifs et prescriptifs. Elle fait appel à l’intelligence artificielle et à une nouvelle génération de senseurs. Elle permettrait, par exemple, le croisement de données d’inventaire forestier avec celles provenant des ordinateurs de bord des machines. Cela servirait à améliorer l’inventaire forestier, à identifier des tendances et à localiser géographiquement les données.

Les bénéfices engendrés par une telle révolution sont multiples. Toutefois, plusieurs défis restent à relever. Le premier est sans contredit celui de la communication en temps réel qui est à la base de tous autres développements. Le territoire est immense et les facilités de télécommunication ne sont pas disponibles partout. Des solutions à court terme devront être trouvées. Une volonté politique de vouloir faire progresser ce secteur d’activité pourrait sûrement contribuer à faire avancer les choses plus rapidement. 

Pour en apprendre davantage, visionnez la capsule vidéo  « Foresterie 4.0 » à l’adresse  : http://partenariat.qc.ca/videos/ et communiquez avec Francis Charette, gestionnaire de recherche associé, modélisation et aide à la décision, FPInnovations, francis.charette@fpinnovations.ca ; 514-782-4608.

 » frameborder= »0″ allowfullscreen>


Imprimer cette page

À propos

Mots clés



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*