Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Entente historique avec le Grand Conseil des Cris

Le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee) et le Gouvernement du Québec signent l'Entente pour résoudre le différend forestier Baril-Moses


15 juillet 2015
Par Grand Conseil des Cris

Le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee)/Gouvernement de la nation crie est heureux d’annoncer la signature aujourd’hui avec le Gouvernement du Québec de l’Entente pour résoudre le différend forestier Baril-Moses.

Cette entente résout un différend et des procédures judiciaires entre la Nation crie et le Gouvernement du Québec portant sur la mise en œuvre des modalités forestières « Baril‑Moses ». Elle prévoit la mise en œuvre de ces modalités sur le territoire visé jusqu’au 30 juin 2020. Pour la période après le 1er juillet 2020, le Québec et les Cris travailleront ensemble sur des améliorations possibles à ces modalités.

L’Entente prévoit la création de l’Aire protégée de la rivière Broadback à titre de réserve de biodiversité d’une superficie de 9 134,81 kilomètres carrés. Cette mesure permettra de protéger des zones sensibles sur le plan environnemental, y compris les habitats du caribou forestier. Une équipe conjointe de travail Cris-Québec travaillera afin d’identifier des aires de protection additionnelles dans le Territoire de la CBJNQ. L’Entente confirme également l’engagement du Québec à travailler avec les parties prenantes, y compris les Cris, au rétablissement du caribou forestier.

Advertisment

L’Entente prévoit la participation des Innus de Mashteuiatsh dans les processus portant sur les modalités forestières et le caribou forestier s’ils avisent les Cris et le Québec de leur volonté à cet effet.

Le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee)/Gouvernement de la nation crie s’engage à ne s’opposer à l’autorisation environnementale de certaines routes d’accès forestières, sous réserve de certaines conditions, notamment l’indépendance des comités d’évaluation environnementale, des particuliers cris et des autres organismes cris. Le Québec s’engage à fournir du financement afin de soutenir les activités traditionnelles cries et la mise en œuvre du Régime collaboratif forestier mentionné à l’Entente Cris-Québec sur la gouvernance de juillet 2012. Finalement, les Cris s’engagent à se désister des procédures judiciaires instituées contre le Québec et certaines compagnies forestières.

Le Grand Chef Matthew Coon Come déclare : « Cette Entente assure l’harmonisation des activités forestières aux activités cries de chasse, pêche et trappage dans le territoire Baril-Moses. Elle prévoit un processus permettant aux Cris et au Québec de travailler ensemble afin d’assurer cette harmonisation à long terme. Elle prévoit également la participation des Innus dans ce processus s’ils le souhaitent. »

Le Grand Chef poursuit : « Les Cris prônent un modèle de cogestion avec le Québec et les Innus de Mashteuiatsh portant sur les modalités forestières et la protection du caribou forestier. Nous demeurons engagés à ce modèle et nous serions heureux d’avoir l’occasion de travailler avec les Innus de Mashteuiatsh et le Québec sur ces enjeux importants. »

Le Grand Chef de conclure : « Je suis heureux que le Premier ministre Couillard et son gouvernement aient reconnu l’importance de travailler avec les Cris sur la base d’une relation de nation à nation afin de résoudre ce dossier complexe. Je tiens à remercier le Premier ministre de son leadership en assurant un dénouement positif à ces négociations. Par le biais de cette Entente, nous avons établi des mesures pour promouvoir l’harmonisation à long terme des opérations forestières avec la chasse, la pêche et le trappage autochtones. Ce faisant, nous avons jeté les assises d’un système de gestion collaborative en matière de développement durable pour le bénéfice de tous. »