Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Empiler les bons résultats!

FPInnovations présente un nouvel outil Web pour l’amélioration continue des pratiques de séchage


7 janvier 2015
Par Marc Savard chercheur Séchage et énergie FPInnovations
Les données peuvent être entrées dans l’outil dryStack à l’aide d’une tablette avec connexion Wi-Fi ou avec connectivité cellulaire 4G directement sur le terrain.

L’industrie du bois est aux prises avec un besoin grandissant d’outils plus perfectionnés et complets pour assurer le contrôle et le suivi de la qualité du séchage du bois d’œuvre. Et pour cause : pour se démarquer, les scieries doivent atteindre de nouvelles normes qui sont de plus en plus exigeantes en matière de qualité de séchage.

Les scieries doivent tenir compte des trois aspects suivants pour sécher de grands volumes de bois d’œuvre efficacement : 1) la manutention (c’est-à-dire la préparation du bois d’œuvre en paquets, l’entreposage du bois vert, le chargement sur les chariots des séchoirs et l’entreposage du bois séché), 2) l’état et la condition des équipements (séchoirs) de séchage et 3) la façon d’opérer les équipements en place pour sécher les divers produits sur place. Un mauvais empilement des bois réduira par exemple l’uniformité de l’écoulement d’air, ce qui nuira à la distribution de la teneur en humidité finale. Un lattage ou un chargement inadéquat peut ainsi accroître la quantité de bois trop humide ou surséché et ainsi causer une perte de valeur importante. Parmi les autres problèmes, on peut aussi s’attendre à des temps de séchage plus longs, une réduction de la productivité de l’usine de rabotage due à la présence de bois surséché et gauchi, et une diminution dans le classement en qualité des sciages.

FPInnovations met présentement au point des outils Web dont le but est de permettre aux opérateurs et superviseurs de séchoirs d’évaluer leur opération de séchage à l’aide d’indicateurs de performance et ainsi établir des priorités dans le cadre de leur programme d’amélioration continue.

Advertisment

Présentation de l’outil dryStack
À la fin de 2011, la scierie d’EACOM Timber Corporation à Nairn Centre implante un programme d’amélioration continue ainsi qu’un prototype d’un outil web innovateur : dryStack. Développé par l’équipe Séchage et énergie de FPInnovations, dryStack permet d’évaluer des indicateurs liés aux opérations de séchage et ainsi établir des priorités en fonction des opportunités d’amélioration.

Lors des ateliers-conférence sur le séchage du bois organisés par le Conseil de l’industrie forestière du Québec en avril 2013 à Québec, Michel Gosselin d’EACOM décrit son expérience de mise en application de dryStack. À l’époque, M. Gosselin constate déjà une réduction des coûts d’opération de l’usine de rabotage, une amélioration du classement en qualité des sciages produits, un accroissement du volume de bois produit par faction et une réduction du coût de remplacement des lattes. Globalement, il a estimait un gain monétaire pouvant atteindre jusqu’à deux pour cent (2%) sur la production annuelle de l’entreprise de 250 MMpmp. Depuis, dryStack a été utilisé dans plus de 20 scieries au Canada.

Méthode dryStack
L’interface de l’outil d’amélioration continue dryStack présente différents indicateurs de performance quantitatifs. Les procédures permettant d’évaluer les aspects critiques des opérations industrielles de séchage ont été établies selon le concept pratique de simplicité et de rapidité (Keep It Simple and Short). Les principales pratiques évaluées à l’aide des indicateurs de performance sont les suivantes :

  • Lattage et empilage : évaluation détaillée de l’intégrité des paquets de bois d’œuvre (ex.: présence des lattes et des pièces, alignement des lattes, traçabilité de la production, etc.)
  • Chargement des séchoirs : évaluation détaillée de la qualité de chargement (ex.: présence et alignement des travers sur les chariots et entre les paquets, uniformité de l’âge des paquets, etc.).
  • Cours de bois brut : évaluation détaillée des pratiques d’entreposage des paquets de bois vert et de bois séché (ex.: présence et alignement des travers au sol et entre les paquets, espacement des piles, rotation des inventaires, etc.).

Les données peuvent être entrées dans dryStack à l’aide d’une tablette avec connexion Wi-Fi ou avec connectivité cellulaire 4G directement sur le terrain. L’outil fournit d’ailleurs aux utilisateurs des directives claires sur la façon d’évaluer chacun des critères de performance selon un plan d’échantillonnage établi. Ceci permet au personnel de vérifier régulièrement leur opération. Une fois les données entrées dans l’outil Web, des rapports sont produits instantanément. En plus des indicateurs individuels de performance, une cote de performance globale permet l’évaluation de toute l’opération.

Les résultats sont aussi archivés dans une base de données confidentielle et sécurisée. Les données recueillies de tous les utilisateurs peuvent ensuite être utilisées pour produire des rapports sur les tendances dans le temps ainsi que des analyses comparatives (benchmarking). Ces dernières permettent de comparer de façon anonyme la performance d’une usine avec celle d’autres usines au Canada qui utilisent dryStack.

Voici les principales composantes de programme de formation continue de FPInnovations utilisant dryStack :

  • Vérifications internes : le personnel de l’usine est formé pour réaliser des évaluations détaillées de la manutention du bois (lattage, empilage, entreposage dans les cours de bois vert et de bois sec et chargement sur les chariots de séchoir).
  • Établissement de tendances : rapports détaillés de tendances permettant de suivre les opérations liées au séchage au fil des années.
  • Analyse comparative (benchmarking) : analyse détaillée et anonyme des données permettant aux utilisateurs de comparer leurs résultats à ceux d’usines similaires au Canada.

L’objectif principal de dryStack est de fournir aux opérateurs, aux superviseurs et aux gestionnaires l’information dont ils ont besoin pour leur identifier les situations qui nécessitent une intervention immédiate en matière de séchage du bois. Une évaluation continue, combinée à l’analyse comparative, constitue un atout majeur pour inciter le personnel des usines à établir de nouveaux objectifs et ainsi à explorer de nouvelles possibilités d’amélioration continue.

 

 


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*