Opérations Forestières

En vedette Aménagement forestier Récolte
Éditorial – L’avenir de l’industrie forestière passe par l’innovation

L’ensemble des parties prenantes du secteur forestier mise sur les technologies transformatrices pour redéfinir l’industrie forestière canadienne.


19 mars 2013
Par Al Ward

Sujets
Al Ward, président du conseil d’administration et Pierre Lapointe, président et chef de la direction de FPInnovations.

Malgré les difficultés qu’elle a traversé, l’industrie forestière canadienne demeure un acteur de premier plan dans l’économie canadienne. Elle compte à elle seule pour 12 % du produit domestique brut manufacturier et emploie plus de 235 000 personnes dans près de 200 communautés d’un bout à l’autre du pays. Et en ce début de XXIe siècle, l’industrie cherche désormais à soutenir sa croissance par une injection importante de recherche et développement. En fait, plus que de la R et D : de l’innovation.

De la recherche à l’innovation
FPInnovations est un partenaire de première importance dans ces efforts. « Ces dernières années, explique son président du conseil, Al Ward, FPInnovations est passée d’un modèle d’affaires traditionnel axé sur la R et D à un modèle où cette R et D s’inscrit dans un processus plus large d’innovation. » Un changement fondamental puisqu’il rend possible un meilleur alignement des efforts de recherche sur des cibles qui maximisent leurs chances de produire des résultats et de la valeur.

Ces perspectives amènent désormais l’entreprise et ses partenaires bien au-delà des marchés traditionnels : systèmes de construction de nouvelle génération; pâtes et papiers de nouvelle génération; produits chimiques et énergétiques obtenus de la biomasse; bioproduits novateurs…

Advertisment

Enjeu global. Partenariats solides.
Pour aider l’industrie à relever de tels défis, FPInnovations travaille de concert avec l’Association des produits forestiers du Canada (APFC), les milieux universitaires, et les différentes instances. Son président et chef de la direction, Pierre Lapointe, rappelle que « FPInnovations est actuellement partie prenante à pas moins de 13 projets pilotes en usines, tous démarrés au cours de l’année dernière dans le cadre du Programme des technologies transformatrices. »

Ce programme se déploie sous l’égide de Ressources naturelles Canada avec une participation financière provinciale importante, et les 13 projets se retrouvent dans plusieurs provinces. Ils ont un effet concret dans les régions où ils sont déployés, notamment en termes de création d’emplois.

« Nous n’en sommes qu’au début d’un nouveau cycle d’innovation, affirme Pierre Lapointe. Mais nous sommes résolument liés à notre industrie dans ses efforts pour se transformer et s’adapter aux défis du XXIe siècle. »