Opérations Forestières

En vedette Bioénergie Biomasse
Du gaz naturel fait avec de la biomasse forestière


22 septembre 2016
Par Gaz Métro

Sujets
Unité de démonstration qui permet de transformer la biomasse forestière en gaz naturel Groupe CNW/Gaz Métro

Gaz Métro a réalisé un projet de démonstration visant à convertir de la biomasse forestière en gaz naturel renouvelable de deuxième génération. Les essais, qui se sont déroulés en collaboration avec l’entreprise britanno-colombienne G4 Insights, au Centre des technologies du gaz naturel de Boucherville, ont permis tester un procédé de conversion unique au monde et marquent un important jalon dans le développement d’une nouvelle technologie en énergie renouvelable au Québec.

Gaz Métro et G4 ont eu recours à un procédé thermochimique appelé l’hydrogénation pyrocatalytique (HPC), pour transformer des copeaux de bois du Québec en gaz naturel renouvelable. Le procédé est désormais prêt à être testé dans le cadre d’un projet pilote de plus grande envergure qui permettra de générer des volumes plus importants.

« Avec ce projet de petite échelle, nous avons prouvé que le procédé HPC est technologiquement exploitable. Il est maintenant primordial de poursuivre les efforts pour évaluer comment nous pouvons l’adapter et accroître son potentiel de production. Notre objectif est de valoriser la biomasse forestière et générer du gaz naturel vert, renouvelable et québécois qui pourrait, au courant des prochaines années, être utilisé localement ou injecté dans notre réseau, en complémentarité avec le gaz naturel renouvelable issu des divers projets de biométhanisation des municipalités du Québec qui font le choix de transformer en énergie les matières organiques» a déclaré Martin Imbleau, vice-président Développement de l’entreprise et énergies renouvelables de Gaz Métro.

Advertisment

L’innovation énergétique : une priorité 

Gaz Métro réfléchit constamment à des façons innovantes d’approvisionner ses clients et de contribuer au développement économique durable du Québec. C’est pourquoi elle accorde une importance particulière à l’innovation énergétique afin de mettre au point ou d’adopter de nouvelles approches, de nouvelles technologies plus performantes et de développer des projets en énergie renouvelable qui permettront de réduire de manière significative les émissions de GES au Québec.

« Notre projet de démonstration qui vise à convertir de la biomasse forestière en gaz naturel renouvelable s’inscrit bien dans l’esprit de la nouvelle Politique énergétique du Québec 2030. Il s’agit d’un exemple concret et supplémentaire que nous sommes déterminés à mettre à profit notre expertise et notre leadership pour favoriser l’innovation et la transition énergétique » a conclu Martin Imbleau.


Imprimer cette page

À propos

Mots clés



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*