Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Drave dédrave – Ramener l’équilibre à Boréalis: Revenir 150 ans en arrière


8 octobre 2020
Par Le Nouvelliste
La drave a marqué l’histoire de notre région et l’imaginaire de la population québécoise pendant des générations. Elle n’est plus pratiquée et un autre phénomène, tout à fait représentatif de nos valeurs actuelles s’est développé pour en effacer les traces. L’exposition Drave dédrave – Ramener l’équilibre présentement offerte à Boréalis en témoigne.

L’exposition a été conçue en collaboration avec Parcs Canada puisque c’est du travail effectué par ses employés dont il est ici question. La dédrave à laquelle fait allusion le titre est celle qui est pratiquée sur le territoire du parc national de la Mauricie où plusieurs lacs font l’objet de chantiers majeurs de restauration pour leur permettre de retrouver leur état naturel, celui d’avant les activités économiques des 150 dernières années qui ont eu sur eux un impact énorme.

L’exploitation de clubs de pêche et de chasse mais surtout l’exploitation de la ressource forestière pour l’industrie du bois a transformé les lacs sur lesquels on a pratiqué la drave comme moyen d’acheminer économiquement les billots de bois aux usines. L’homme a érigé des barrages pour faire monter le niveau des eaux et assurer la circulation du bois d’un lac à l’autre par flottage. Cette pratique a laissé ses résidus: des milliers de troncs d’arbres envoyés par le fond; ces billots ont transformé la nature même des lacs. Ils ont contribué à retenir les sédiments dans le fond alors que les hautes eaux ont accéléré l’érosion des berges. La nature même des lacs en a été profondément transformée avec un impact majeur sur les différentes espèces animales.

Lire la suite

Advertisment