Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie Abattage Équipement Récolte
Des robots qui récoltent en forêt


30 juillet 2020
Par FPInnovations

Sujets

FPInnovations progresse rapidement dans son projet de récolte automatisée pour instaurer une nouvelle ère de machinerie forestière dans le but, un jour, d’arriver à des machines pleinement autonomes.

La plupart des machines forestières actuelles sont issues de concepts des années 70, qu’on a améliorés au fil du temps. Dans un virage majeur, l’équipe de récolte automatisée développe les idées derrière une nouvelle génération de machines forestières.

« Personne n’a été en mesure de concevoir une machine qui peut travailler de façon autonome dans un milieu forestier hostile », explique Francis Charette, gestionnaire de la numérisation chez FPInnovations. « La topographie est imprévisible, il y a de nombreux obstacles physiques et les chantiers sont éloignés. La première étape vise une automatisation de base et si nous réussissons, et nous avons toutes les raisons de le croire, nous passerons à des machines plus fortement automatisées. FPInnovations et ses partenaires veulent être parmi les premiers dans le monde à élaborer un algorithme capable de dire à une machine quoi faire dans un milieu forestier. »

Advertisment

FPInnovations a récemment acquis deux nouvelles machines pour développer ses compétences en robotique.

Chargeuse forestière

FPI2 29juillet20 3
La chargeuse forestière mécanique permet à l’équipe de recherche de travailler à l’automatisation de la fonction « grue » avant de passer à des machines plus imposantes. À l’établissement de FPInnovations à Pointe-Claire, des ingénieurs et des programmeurs travaillent pour que la chargeuse puisse détecter les billes au sol tout en évitant les obstacles comme les roches, les arbres et même les personnes à proximité. Ils ont à cette fin ajouté des capteurs et du matériel à la machine et les programmeurs définissent des algorithmes qui décoderont l’information pour que la machine réalise une tâche particulière.

Véhicule terrestre sans pilote (VTSP)

FPI2 29juillet20 4La photo du véhicule terrestre sans pilote est une gracieuseté de Clearpath RoboticsCe véhicule robotisé renforcé, bas sur roues, permet aux chercheurs de poursuivre les essais du système de captage pour progresser vers deux objectifs du projet de récolte automatisée : la navigation autonome et l’inventaire forestier en temps réel. Pour ce dernier, le VTSP sera éventuellement envoyé en forêt, comme un éclaireur, pour transmettre des données sur les essences d’arbres, les volumes de bois et d’autres données d’inventaire forestier avant d’y envoyer des machines de plus grandes dimensions pour faire le travail souhaité.

L’équipe prévoit une mise à jour de son travail sur l’automatisation du nouvel équipement à l’automne.

Partenariats industriels

FPInnovations s’est associé au Réseau canadien en robotique du CRSNG (Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et au consortium de recherche FORAC de l’Université Laval pour accélérer ses recherches et avoir accès à un réseau plus vaste d’expertise.

La semaine verte produira un reportage sur les recherches de FPInnovations

La réputée émission de télévision La semaine verte, diffusée à Radio-Canada, produira un reportage sur le travail de FPInnovations sur la récolte automatisée cet automne. L’émission s’intéresse aux enjeux entourant l’agriculture, l’alimentation, la forêt et les pêches, ainsi qu’à la gestion de la faune et de l’environnement.

« J’écoute cette émission depuis mon enfance et j’ai toujours été impressionné par son contenu et par la façon dont elle présente nos forêts », indique Francis Charrette. « Je suis enchanté que le travail auquel je participe fasse l’objet d’un reportage à La semaine verte.”

Foresterie 4.0

Le projet de récolte automatisée fait partie de l’ensemble des projets de Foresterie 4.0, qui cherche à automatiser le secteur forestier. L’objectif global est d’accroître la compétitivité de l’industrie forestière canadienne en automatisant les opérations qui sont dangereuses et présentent des difficultés de rétention de personnel. Le programme s’inspire du concept d’Industrie 4.0, qui est considéré comme la prochaine révolution industrielle.

Pour plus de renseignements sur le projet d’automatisation de la récolte, veuillez communiquer avec Francis Charette. Les articles suivants donnent aussi de l’information sur le sujet : Protocole d’entente avec un institut forestier suédois sur l’automatisation en forêt et La foresterie de l’avenir, une révolution durable.