Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
DEMO International 2012 a connu un grand succès


20 février 2013
Par Andrew Malkin

Des milliers de personnes se sont déplacées au Québec pour le plus grand événement forestier du Canada.

Si la foule présente à DEMO est une indication de la santé de l’industrie forestière au Canada, on peut affirmer qu’un vent d’optimisme et de renouveau y a flotté, un engouement qu’on n’avait pas vu depuis des années.

Les 29 000 hectares du site à Saint-Raymond, près de Québec, étaient remplis pendant trois jours de spécialis-
tes venus du monde entier pour jeter un coup d’œil aux derniers produits d’exploitation forestière, des scieries et de l’industrie de la biomasse.

Advertisment

Plus de 8500 visiteurs ont arpenté les 2,6 km du site de DEMO International à la recherche des plus récents équipements, technologies et innovations offerts par les plus grands manufacturiers. Plusieurs étudiants des écoles en foresterie du secteur sont également venus, de même que des étudiants de la Colombie-Britannique, l’Alberta, l’Ontario et du reste du Québec.

Près de 100 compagnies ont présenté leurs produits en kiosque et sur des sites de démonstration. Ces derniers permettaient aux visiteurs de voir les équipements en action, qu’on pense aux ébrancheuses, débusqueuses, écorceuses et déchiqueteuses. Les compagnies qui possédaient de tels sites effectuaient de six à huit présentations par jour, avec parfois huit machines fonctionnant en même temps à couper des arbres dans la forêt de la Seigneurie de Perthuis, un terrain appartenant à Gestion Solifor. Ce sont plus de 100 machines qui ont montré leurs atouts lors de cet événement de DEMO.

Voici un aperçu des matériaux et machineries exposés à DEMO. Vous lirez de plus amples informations à ce sujet dans les prochains numéros d’Opérations forestières et de scierie.

Tigercat dévoile sa nouvelle débusqueuse à 6 roues
Tigercat avait l’un des sites de démonstrations les plus actifs de la fin de semaine. Le produit qui a attiré le plus l’attention : la nouvelle débusqueuse 615C, en présentation au kiosque de Tigercat. Ce modèle présente des caractéristiques similaires en traction et puissance que le 635C, mais son option « léger » ajoute de la polyvalence dans les coins sensibles qui nécessitent tout de même un grand contrôle d’une débusqueuse à 6 roues. Le 615C vient équipé d’un moteur Cummins Tier III avec une conduite hydrostatique pour une économie d’essence maximale.

Les nouveaux équipements et technologies de CAT
La compagnie CAT a eu les plus grandes démonstrations de DEMO 2012. Leur nouvelle abatteuse CAT 501HS a attiré l’attention. En tant qu’abatteuse légère, la 501HD est tout de même capable de polyvalence dans les conditions difficiles. Elle possède une flèche de 23,3 po avec une flèche d’abatteuse télescopique optionnelle en V de 27 po.
Caterpillar a aussi montré aux visiteurs le nouveau simulateur de chargeuse FM. Un tel simulateur a permis aux opérateurs d’apprendre quelques techniques qu’offre la chargeuse FM, dont la production devrait débuter dans les premiers mois de 2013. La simulation, très bonne, offrait une expérience unique.

Le nouveau châssis de Deere ajoute de la stabilité
John Deere avait une rangée d’ébrancheuses et de porteuses bien connues à DEMO. La compagnie a aussi profité de DEMO pour montrer son nouveau châssis U7 pour sa collection d’ébrancheuses à chenilles. John Deere a utilisé la 753JH lors de la démonstration en forêt du nouveau U7. Le châssis U7 permet de relever la machine 753JH de 11 po et d’y déposer 5000 lb de plus qu’un châssis standard. Ainsi, les opérateurs sont plus stables sur les terrains accidentés. Le U7 permet également d’avoir davantage de traction que le châssis U6.

Le Raptor de Prinoth trace son parcours dans la forêt
Le Raptor 800 de Prinoth a attiré beaucoup d’attention à DEMO. Les visiteurs ont pu observer la nouvelle débroussail-
leuse à l’œuvre dans la forêt sur le site actif. Le Raptor possède le moteur turbodiesel C18 de CAT et pèse 25 000 kg. Le Raptor sert à défricher les terrains difficiles et à contrôler la végétation, un outil précieux pour la gestion forestière.

Ponsse fait tout un tabac avec son abatteuse-ébrancheuse
Ponsse s’est associée pour DEMO avec le distributeur canadien A.L.P.A. afin d’offrir de grands kiosques. Ils y ont présenté une nouvelle collection d’abatteuses-ébrancheuses à 8 roues : la Bear, l’Ergo et la Fox.

La Bear 8W est l’abatteuse-ébrancheu-se à 8 roues de Ponsse requise pour les travaux lourds, assez forte pour les terrains et les pentes les plus difficiles. L’Ergo pour sa part allie ergonomie et efficacité, offrant là une solution de rechange à la Bear pour les conditions difficiles. La Fox est la plus récente machine de Ponsse, construite pour les opérations de finesse nécessitant une grande précision, tout en réduisant l’impact d’un sol trop mou. En plus de ces abatteuses-ébrancheuses, Ponsse a présenté le transporteur Buffalo, une machine testée au Canada pendant deux ans avant sa distribution à l’international.

CBI présente une déchiqueteuse portative
Continental Biomass Industries a présenté sa nouvelle déchiqueteuse portable. La ChipMax 484 est ainsi capable de produire des éclats de grande qualité, allant de 2 à 25 mm, grâce aux options de 2-lames et 4-lames du rotateur. La décharge pivotante facilite le remplissage, que ce soit au haut ou au bas de la remorque. Et pas besoin d’une transmission, vu la présence d’un PT Tech PTO et d’un embrayage hydraulique. Pour déchiqueter en copeaux un arbre complet, CBI a créé la très efficace ébrancheuse-écorceuse Magnum 754 Disc Chipper and Flail 604. Cette machine est spécifiquement conçue pour les entrepreneurs qui désirent obtenir des copeaux de 3/8 à 1 po, avec une capacité maximale de 150 tonnes à l’heure

Les têtes d’abatteuse LogMax
LogMax présentait ses têtes d’abatteuse à la fois en kiosque et à l’extérieur. De plus, d’autres compagnies ont montré ses produits, telle Liebherr qui a utilisé la tête 6000B de LogMax sur son excavatrice hydraulique 924. Tigercat, pour sa part, s’est servie de la tête 7000XT sur son modèle H845C, qui sert à amasser les débris.

Silvana promeut les produits Bracke et Markusson
La Combinatic est la nouvelle affûteuse pour scie à chaine de Markusson dont Silvana a fait la promotion à DEMO 2012. La Combinatic peut affûter des chaînes de ¾ po, de 3/8 po, de 404 et les chaînes 0,325. Son système de broyage est facile à utiliser et peut fonctionner avec du courant 12V DC ou 110V AC avec convertisseur.

Silvana a aussi montré la tête C16.b de Bracke pour la sylviculture et la biomasse. Elle est idéale pour travailler près des routes et des lignes à haute tension et pratiquer des éclaircies. Son nettoyage est facilité par une boîte à scie ouverte.

Rottne Canada lance sa nouvelle abatteuse SP
À l’occasion de DEMO, Rottne Canada a montré sa nouvelle tête abatteuse SP 861 LF utilisable sur les excavateurs de 20 à 25 tonnes et les abatteuses à chenilles médiums ou larges. L’abatteuse est idéale pour couper des arbres de diamètre de 25 à 55 cm. Les modèles LF assurent un minimum de friction lors de l’abattage, ce qui améliore la productivité et diminue la consommation de carburant. La SP 861 LF vient avec une scie de tête en option et des couteaux spécialement dessinés en option aussi. Elle sera offerte dans le marché canadien dans les premiers mois de 2013.

Rotobec et ses multiples démonstrations
Les produits de Robotec ont travaillé fort sur plusieurs sites lors de DEMO. Au site central, Rotobec a fait la démvonstration de la série de chargeurs Elite, en action autant avec des billots que des canettes vde boisson gazeuse. Le site de la compagnie Sennebogen a fait fonctionner la collection de mâchoires de Robotec, les faisant prendre des piles de bois ou du bois précoupé à partir des porteurs Green Line Sennebogen 825 et 830. Robotec a aussi été présent sur le site de CBI sur l’ébrancheuse-écorceuse Flail 604.

La machinerie de Komatsu
L’ébrancheuse 931.1 de Komatsu possède un moteur iT4 qui lui permet de réduire son empreinte écologique, tout en gardant sa force et sa polyvalence nécessaires aux forêts denses. Elle vient avec une flèche CRH 22 qui améliore la manœuvrabilité et la même précision aux extrémités. Un système de contrôle MaxiXplorer à logiciel personnalisé rend sa productivité optimale. Komatsu a aussi fait la démonstration de son ébrancheu-se 840.4, livrable avec toutes les options dont les travailleurs ont besoin, selon leurs conditions de terrain.

Vermeer montre ses nouveaux broyeurs et déchiqueteuses
La déchiqueteuse Horiontal HG6000TX et le broyeur Whole Tree WC2300 sont les plus récentes fabrications de Vermeer Canada. La déchiqueteuse Horiontal HG6000TX comprend le système exclusif SmartGrind de Vermeer, qui contrôle automatiquement la vitesse de déchiquetage d’après les RPM du moteur. Elle possède aussi un système de télécommande sans fil d’une portée de 300 pieds. De son côté, le broyeur WC2300 a été conçu pour créer des copeaux de grande qualité pour l’industrie de la biomasse.

Les pelles Liebherr défrichent la forêt
Liebherr a démontré la force de ses excavatrices sur chenilles à DEMO. Le modèle forestier Liebherr 924 s’est servi de la tête ébrancheuse LogMax 6000B dans un terrain accidenté. Ce modèle est conçu avec un nouveau concept d’entretien pour une productivité améliorée et une nouvelle cabine pour un meilleur confort de l’opérateur. On a également vu l’excavatrice sur chenilles Litronic 317 – dotée de la mâchoire Robotec – travailler en tandem avec la Liebherr 924.

FPInnovations dévoile sa structure composite légère
FPInnovations a décidé de créer une structure de remorque légère avec un nouveau composite. Résultat : les piquets sont plus flexibles et plus résistants que ceux en métal, et sont 1,25 fois plus fort. La remorque à vide est aussi plus légère de 450 kg. Des partenariats avec Deloupe, Mac-Comp et Pulltrall ont permis la création du composite. Le produit devrait être offert dans les prochains mois.

Logset sort l’artillerie lourde pour DEMO
À l’occasion de DEMO, Logset a présenté son Titan 10F, le plus grand transporteur de sa flotte. Dessiné pour affronter des conditions météo difficiles, le Titan 10F de 18 tonnes a un chargeur extensible et un système hydraulique qui peut autant s’élargir que s’allonger aux mesures de la machine. La combinaison du système TOC et du moteur Agco Sisu améliore le rendement du carburant. Le Titan 10F offre également une cabine dotée d’une visibilité maximisée.    •

Des conférences enrichissantes
Il y avait beaucoup d’opportunités d’apprendre de multiples enjeux reliés à l’industrie forestière canadienne aux conférences pré-DEMO. Organisé par le Forum canadien des opérations forestières, la conférence a exploré de nouvelles opportunités d’un secteur forestier durable et viable. Plus de 350 personnes ont assisté à la conférence, dont près de 100 élèves des écoles à travers le Canada et les États-Unis.

Doté de trois allocutions et neuf sessions de conférence, des experts de partout au Canada et aux États-Unis ont exploré la façon dont le Canada pourrait tirer profit de la croissance de la demande pour les produits du bois à valeur ajoutée, tout en intégrant des pratiques de gestion durable dans le secteur forestier du pays.

L’une des discussions les plus marquantes est venue pendant la session qui s’est tenue sur le thème de la biomasse forestière et de son potentiel. Evelyne Thiffault, chercheure scientifique au Centre de foresterie des Laurentides du Service canadien des forêts, a présenté sur le sujet des dangers de la récolte de la biomasse forestière et de la bioénergie. Mme Thiffault a expliqué que certains types de biomasse peuvent fournir une meilleure solution pour l’environnement, mais mentionne du même souffle que tous les types de biomasse ne se valent pas. Par exemple, brûler des rémanents, déchets de bois et autres résidus de bois fournissent un impact environnemental qui possède plus de neutralité de carbone, car il utilise des produits de bois non utilisés pour l’énergie. Cependant, l’analyse a également montré que, lorsqu’on doit commencer à abattre certaines espèces d’arbres pour créer de la biomasse, le temps de régénération des arbres coupés crée une dette de carbone.

Cependant, il y avait un point primordial à propos de l’utilisation de la biomasse qui a été clairement établi dans le cadre de sa présentation: tout type de biomasse est mieux que d’utiliser les combustibles fossiles. Peu importe si oui ou non des arbres entiers deraient être réduits en copeaux pour l’utilisation de la biomasse, tout type de biomasse ligneuse à court terme ou à long terme utilisé serait de carbone beaucoup plus neutre que tout autre combustible fossile utilisé actuellement. Les carburants renouvelables, même à long terme, sont une solution de rechange beaucoup plus intéressante que les combustibles non renouvelables.

Alors que le thème de la biomasse et des produits du bois à valeur ajoutée a un accent important de la discussion lors de la conférence, il y avait aussi de nombreuses présentations et des conversations relatives aux bonnes pratiques de gestion forestière. Il y a eu aussi une conférence sur la main-d’œuvre dans l’industrie. Le problème de rétention de la main-d’œuvre est explicable notamment à un manque d’information des travailleurs qui pourraient travailler dans le secteur forestier. La conclusion : redonner ses lettres de noblesse à une industrie que ne fait pas que « tuer » des arbres!

Soyez sûr de garder l’œil ouvert dans les prochaines parutions d’Opérations fo-restières et de scierie pour des articles à propos de sujets discutés lors de la conférence DEMO International.


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*