Opérations Forestières

En vedette Bioénergie Biomasse
Décontaminer les écorces

Boralex lance un projet novateur pour la centrale de Senneterre.


28 mars 2013
Par Cet article a été fourni par Boralex et Les Aciers JP inc.

Sujets
L’usine de traitement des écorces, avec ses convoyeurs et tamis (à gauche), est située à proximité de la centrale thermique de Senneterre. Une partie des installations ont été hissées sur des tours de 70 pieds de haut.

La centrale thermique de Senneterre, d’une capacité totale installée de 34,6 MW, produit de la vapeur et de l’électricité à partir de la biomasse. L’électricité produite est vendue à Hydro-Québec selon les modalités d’un contrat d’une durée de 25 ans. Elle consomme 400 000 tonnes de résidus de bois par année et peut produire annuellement 232,5 GWh d’électricité.

Les cendres générées par la centrale, évaluées à 35 tonnes par jour, sont acheminées sur des terres agricoles en raison de leur pouvoir neutralisant et leurs agents fertilisants. Un projet de valorisation des cendres est actuellement à l’étude.

Pour poursuivre ses opérations, Boralex doit toutefois envisager d’autres manières de faire car les contraintes se multiplient. En raison de la fermeture de plusieurs usines de sciage, la biomasse devient plus rare, elle est à une plus grande distance, ce qui occasionne un coût de transport plus élevé, sans parler des coûts d’entretien prohibitifs engendrés à la suite de la consommation d’écorces provenant d’anciens sites sans traitement.

Advertisment

Prête à tout pour poursuivre ses opérations et en assurer la ren-tabilité, Boralex a cherché activement des solutions à ces problèmes. Après plusieurs séances de travail avec Les Aciers JP inc., un fabriquant d’équipements miniers et forestiers de La Reine en Abitibi, un projet innovateur a vu le jour.

Réduire l’impact environnemental
En utilisant de nouveaux équipements adaptés tels des tamis, écorceur, convoyeurs, déchiqueteur et autres, Boralex parvient à extraire la fibre des vieilles écorces et des écorces fraîches, ainsi qu’à nettoyer et mettre en copeaux cette fibre afin de lui donner une valeur ajoutée. Boralex pourra ainsi récupérer les écorces des anciens sites et les préparer à la combustion en y retirant les roches, le gravier, le sable, l’acier et tout autre déchet non combustible. Boralex empilera ensuite ces écorces nettoyées dans la cour de façon à permettre leur conditionnement avant la combustion à la centrale.

Grâce à ce procédé créatif, la compagnie assure l’approvisionnement en biomasse de la centrale de Senneterre tout en utilisant la fibre de manière optimale. Elle réduit les coûts d’entretien des équipements existants (broyeur, bouilloires, convoyeurs) et améliore l’efficacité globale de sa centrale. En outre, Bora-lex éliminera l’impact environnemental des anciens sites d’écorces, les enjeux environnementaux étant des facteurs importants, voire prioritaires, pour l’entreprise.

La centrale thermique contribue à l’essor économique de la région et plus particulièrement à celui de la ville de Senneterre. Plus de trente employés y œuvrent directement et une cinquantaine d’autres y contribuent indirectement. En plus de maintenir les emplois existants, la réalisation de ce projet entrainera la création de 135 nouveaux emplois. Boralex offre aussi à d’autres usines la possibilité de se greffer autour de sa centrale, ce qui pourrait contribuer à la création d’emplois additionnels.   

 


Cet article a été fourni par Boralex et Les Aciers JP inc.