Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
De meilleures infrastructures pour le commerce


3 novembre 2016
Par Association des produits forestiers du Canada

L’industrie des produits forestiers se réjouit que la mise à jour économique annoncée aujourd’hui souligne l’importance de meilleures infrastructures pour le commerce et de meilleurs « corridors » pour desservir les marchés mondiaux comme moyens de stimuler la croissance économique et d’appuyer les emplois pour la classe moyenne.

Dans sa mise à jour économique à la Chambre des communes, le ministre des Finances, Bill Morneau, a annoncé que le Canada dépenserait 10,1 milliards de dollars sur 11 ans pour des investissements stratégiques dans des projets relatifs au commerce et au transport afin d’établir des corridors de transport plus robustes et efficients vers les marchés internationaux et d’aider les entreprises canadiennes à être concurrentielles.

« Nous croyons que les corridors de transport contribueront à la croissance de l’économie et à la prospérité », affirme le chef de la direction de l’Association des produits forestiers du Canada (APFC), Derek Nighbor. « Un système de transport efficace est vital pour la compétitivité et le rendement des exportations du secteur forestier, qui fournit des emplois pour la classe moyenne ». M. Nighbor fait également remarquer que le transport compte pour environ le tiers des coûts de l’industrie.

Advertisment

L’industrie forestière canadienne exporte pour 33 milliards de dollars de produits chaque année dans quelque 175 pays. Les produits forestiers représentent la principale exportation du Canada en Asie et en Chine et le secteur est au quatrième rang des exportations totales.

L’APFC se réjouit aussi de l’annonce de la nomination de plus de délégués commerciaux dans le cadre du programme Investir au Canada, car ils représentent un lien vital avec les marchés internationaux et fournissent des renseignements sur les conditions des marchés. L’industrie est aussi satisfaite de la nouvelle stratégie en matière de compétences mondiales, qui accélérera l’accès aux talents internationaux au besoin.