Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie Sciage Scierie
COVID-19 : adapter le travail en usine


7 mai 2020
Par Guillaume Roy


Sujets

Les usines de transformation du bois devront adapter les quarts de travail pour limiter l’achalandage dans les lieux de regroupement et lors des changements de quarts. Et elles doivent aussi se préparer à voir le taux d’absentéisme monter en flèche si le virus se répand… ou si les employés refusent de travailler.

Selon Karl Blackburn, responsable des communications chez Produits forestiers Résolu (PFR), « le principal défi durant la pandémie sera de composer avec un manque d’employés formés pour les tâches à réaliser. Le Plan d’intervention en cas de pandémie reliée au COVID-19 devra pouvoir composer avec des pics d’absentéisme », dit-il. Un manque de personnel pourrait par exemple causer un arrêt des opérations si PFR ne peut garantir des opérations sécuritaires.

Réjean Saint-Arnaud, directeur général de Formabois, croit également que le taux d’absentéisme pourrait causer des maux de tête aux entreprises si une éclosion survient ou encore si les employés refusent de rentrer au travail pour leur sécurité.

Il ajoute que les entreprises devront porter une attention particulière au nettoyage des machines et des équipements utilisés par différents employés lors d’un changement de quart. « Ça force les entreprises à changer leurs façons de faire, parce que ces tâches de nettoyage ne se faisaient pas avant », dit-il.

Advertisment

Ces mesures sont toutefois essentielles pour assurer la sécurité des travailleurs. Les quarts de travail devront aussi être adaptés pour que les pauses et les repas ne se fassent pas en même temps pour éviter les rassemblements.

Pour en savoir plus sur le Guide de plan de lutte à la COVID-19 dans l’industrie forestière