Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie Bioénergie Biomasse
Consommer moins de carburant grâce au bois


24 septembre 2020
Par Ressources naturelles Canada

Sujets

Le secteur forestier du Canada joue un rôle central dans la lutte contre les changements climatiques, l’innovation et l’ouverture de débouchés économiques dans les localités rurales et les communautés autochtones. Les meilleures solutions pour mener cette lutte dans ces collectivités viennent des gens qui y habitent. Le gouvernement du Canada investit donc dans des projets pour doter ces collectivités d’outils qui leur permettront de bâtir des entreprises plus écologiques et de multiplier les débouchés économiques dans le secteur forestier.

La ministre de la Santé, l’honorable Patty Hajdu, a annoncé aujourd’hui, au nom du ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Seamus O’Regan, l’octroi de près de 13 millions de dollars à six projets dans le nord de l’Ontario. Le financement est réparti comme suit :

  • 1 670 000 $ à Askii Environmental Inc. pour l’installation de systèmes de chauffage à la biomasse chez les Premières Nations de Kitchenuhmaykoosib Inninuwug et de Pikangikum, ce qui réduira l’utilisation de combustibles fossiles pour le chauffage des écoles dans ces communautés autochtones;
  • 2 452 750 $ à la Wikwemikong Development Commission pour démontrer l’efficacité de la biomasse forestière et de sources de chauffage résidentiel efficaces sur le territoire non cédé de Wikwemikong en installant des poêles et des chaudières à granules de bois, des générateurs d’air chaud biomasse et des silos pour le stockage des granules;
  • 2 532 000 $ à la Nation Nishnawbe Aski pour remplacer les fours à bois actuellement utilisés par six de ses communautés par des modèles à haut rendement énergétique, afin d’y limiter le recours aux combustibles fossiles pour le chauffage en réduisant la demande d’électricité produite à l’aide de diesel;
  • 1 051 000 $ à Bingwi Neyaashi Anishinaabek pour remplacer le chauffage au diesel de sa scierie par un système à la biomasse et pour installer des systèmes de chauffage compatibles avec la biomasse dans trois nouvelles unités de logement en prévision de l’expansion future du chauffage à la biomasse, qui permettra de démontrer la rentabilité du chauffage à la biomasse et ses avantages au chapitre du développement économique;
  • 4 168 000 $ à la société en commandite Sagatay Cogeneration aux fins de l’élaboration de plans d’ingénierie pour un système de cogénération biomasse qui, une fois construit, réduirait la dépendance de la communauté au diesel utilisé pour le chauffage et pour la production d’électricité;
  • 983 000 $ à la Première Nation de Wahgoshig pour l’installation d’un système à la biomasse forestière pour chauffer quatre des bâtiments de la communauté (le poste de pompiers, le bureau des terres et ressources, le centre communautaire et la résidence pour aînés) et réduire ainsi les émissions de gaz à effet de serre et leurs effets néfastes.

Ces projets aideront les communautés autochtones à réduire leur dépendance aux combustibles fossiles et leurs émissions et à démontrer l’efficacité et la rentabilité du chauffage à la biomasse. Les fonds investis contribueront aussi au développement économique local en donnant aux membres des communautés l’occasion de participer à la bioéconomie en optant pour des sources de chauffage renouvelables, tout en créant de l’emploi sur place.

Advertisment

Le financement des projets provient du programme Énergie propre pour les collectivités rurales et éloignées : volet biothermie. Ce programme, doté d’une enveloppe de 220 millions de dollars sur 6 ans, a pour but de réduire la dépendance des collectivités rurales et éloignées au diesel en déployant et en démontrant des solutions d’énergie renouvelable ainsi qu’en favorisant l’efficacité énergétique et en développant les compétences et les capacités locales. II fait partie du plan d’infrastructure Investir dans le Canada, qui prévoit plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans pour des projets visant le transport en commun, les infrastructures vertes, les infrastructures sociales, les routes de commerce et de transport ainsi que les collectivités rurales et nordiques du Canada.

Le Canada investit dans des projets dirigés par des Autochtones afin que les communautés soient mieux à même de participer à la bioéconomie et d’en bénéficier en créant des solutions énergétiques propres axées sur la biomasse forestière. Il est primordial que les peuples autochtones participent davantage à la gestion des ressources forestières sur les terres traditionnelles si nous voulons exploiter le plein potentiel de nos forêts tout en préservant la santé et vitalité de celles-ci.

Citations

« Ces communautés des Premières Nations prennent en main leur production énergétique tout en créant de bons emplois dans le secteur forestier et en réduisant leur dépendance aux combustibles fossiles. »

L’honorable Seamus O’Regan
Ministre des Ressources naturelles du Canada

« Les peuples autochtones ont des siècles d’expérience en matière de protection de l’environnement. Leurs solutions pour assurer la vitalité de l’économie et la santé des forêts sont d’une valeur inestimable. Nous continuerons de collaborer avec les Premières Nations pour veiller à ce qu’elles aient les outils qu’elles jugent nécessaires pour bâtir des communautés prospères et en santé, qui sont enracinées dans la culture. »

L’honorable Patty Hajdu
Députée de Thunder Bay-Supérieur-Nord et ministre de la Santé du Canada

« Ce fut un honneur et un privilège pour moi de travailler avec les Premières Nations de Pikangikum et Kitchenuhmaykoosib Inninuwug dans leur virage vert. Ce projet de chaudière à biomasse de 300 kW n’est pas seulement synonyme d’énergie propre et de réduction de diesel, mais aussi de renforcement des capacités. Chaque Nation a maintenant une équipe de cinq travailleurs, principalement des jeunes qui travaillent et apprennent dans le cadre du programme à volets multiples pour récupérer le bois. Chaque Nation a aussi une scierie pour transformer le bois pour la communauté et des scies mécaniques pour aller chercher du bois de chauffage et du combustible pour les chaudières. La Première Nation de Pikangikum a également des outils pour fabriquer des objets à valeur ajoutée, comme des remises et des meubles. Nous espérons que Kitchenuhmaykoosib Inninuwug disposera des outils de menuiserie nécessaires l’an prochain. Merci à Ressources naturelles Canada, aux nombreux programmes, à la Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité et aux autres partenaires de financement qui ont apporté leur appui à ce formidable projet. Chi Miigwetch. »

Cara Sanders
Responsable, Askii Environmental Inc.

« Nous apprécions vraiment l’engagement financier de RNCan dans le projet d’infrastructures et de chauffage aux granules de bois du territoire non cédé de Wiikwemkoong. RNCan nous soutient dans notre volonté de bâtir une communauté durable et contribue à notre objectif de réduire notre empreinte écologique. L’intégration des énergies propres est l’une des quatre priorités économiques d’Enaadmaagehjik et, comme il en va souvent avec les nouvelles technologies, il nous sera difficile de livrer tous les produits attendus dans les délais, mais, grâce au soutien et aux conseils de l’équipe du programme Énergie propre pour les collectivités rurales et éloignées de RNCan, nous atteindrons notre objectif de combattre les changements climatiques et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Miigwech. »

Mary Lynn Odjig
Directrice générale et agente de développement économique, Wikwemikong Development Commission

« Nous sommes heureux de faire équipe avec Ressources naturelles Canada, et nous remercions le Ministre d’avoir soutenu ce projet qui était fort nécessaire. Cet investissement nous permettra d’être plus autosuffisants sur le plan énergétique et d’accroître les pratiques en matière de sécurité-incendie des communautés des Premières Nations participantes. Au cours des deux prochaines années, 75 systèmes de chauffage au bois entièrement certifiés et conformes au code seront installés chaque année par des membres de la communauté qui sont formés localement selon les normes du Programme de formation technique en énergie du bois (WETT). Grâce à ce projet de chauffage à la biomasse, ces communautés pourront atteindre leur but : contribuer à la vitalité économique locale et accroître l’efficacité tout en réduisant l’impact sur l’environnement. »

Grand chef Alvin Fiddler
Nation de Nishnawbe Aski

« En tant que chef de Bingwi Neyaashi Anishinaabek, une communauté qui retourne à la base pour bien se construire, je crois que la durabilité environnementale et énergétique sont deux piliers essentiels de notre développement. Notre projet de système à la biomasse nous a permis de récupérer tous les résidus de bois de notre scierie pour chauffer notre usine et de préparer nos résidences en vue de l’implantation future d’un réseau de chauffage à la biomasse. Cela permettra à notre Première Nation de faire figure de chef de file au chapitre des technologies propres d’utilisation de la biomasse. Nous remercions grandement Ressources naturelles Canada pour son soutien dans ce projet extrêmement important et pour cette occasion incroyable pour notre Première Nation. Miigwetch! »

Chef Joe Ladouceur
Première Nation de Bingwi Neyaashi Anishinaabek

« Les membres de Wahgoshig sont très heureux de pouvoir participer au programme Énergie propre pour les collectivités rurales et éloignées de RNCan. L’implantation du chauffage à la biomasse à Wahgoshig nous aidera à créer des emplois pour nos membres et à chauffer nos bâtiments plus efficacement tout en contribuant à notre mission de bien garder nos terres. »

David Morris
Chef adjoint de la Première Nation de Wahgoshig

« Le Centre de bioéconomie est un bel exemple de collaboration entre les différents ordres de gouvernement pour transformer et ouvrir des débouchés économiques grâce à l’adoption de technologies à faibles émissions de carbone. Cet exemple nous montre que la réduction du carbone peut concourir à réduire la pauvreté dans les communautés autochtones comme Whitesand. Je tiens à remercier le Canada de son soutien indéfectible dans le cadre de ce projet dirigé par la communauté. »

David Mackett, Conseil d’administration
Sagatay Cogeneration and Wood Pellets