Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Ces PME qui ont dû s’ajuster en un temps record


22 avril 2020
Par Le Devoir

Au lendemain de l’arrêt des activités non essentielles imposé par le gouvernement Legault, le regroupement des petites et moyennes entreprises du Québec insiste sur la nécessité de programmes d’aide qui soient facilement accessibles, plusieurs d’entre elles ayant entre-temps réduit leur niveau de personnel de façon temporaire afin de se concentrer sur des situations urgentes.

La situation évolue « très rapidement », a mentionné mercredi le vice-président de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante pour le Québec, François Vincent. « Ce qu’on recommande, c’est que les programmes soient les plus simples possible en matière de compréhension, mais aussi pour y appliquer. » Jusqu’ici, le site Internet du gouvernement québécois est « assez complet », a-t-il dit. « Maintenant, le propriétaire d’une PME qui se retrouve dans une situation difficile, c’est clair qu’il doit être capable de trouver de l’aide assez rapidement. »

Le gouvernement a dévoilé la semaine dernière un plan d’aide de 2,5 milliards aux sociétés pour lesquelles l’absence soudaine de revenus, ou une baisse importante, entraînerait un problème de liquidités. L’aide minimale de 50 000 $, disponible pour les entreprises de tous les secteurs, a été bien accueillie, si ce n’est que certains voudraient que Québec aille plus loin que de fournir des prêts et des garanties de prêts. Le programme est administré par Investissement Québec.

Advertisment

Lire la suite