Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Budget Leitão : Le gouvernement prend au sérieux l’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette


30 mars 2017
Par Fédération des producteurs forestiers du Québec

La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) est soulagée que le gouvernement provincial s’investisse dans la lutte contre l’épidémie des bourgeons de l’épinette qui ravage déjà 13 % du territoire forestier privé québécois. Le ministre des Finances, Carlos J. Leitão, a ainsi entendu les acteurs du secteur forestier en annonçant hier l’octroi de 10 M$ pour gérer les conséquences de cette épidémie. À cela s’ajoutent des fonds supplémentaires pour la production de plants forestiers. 

Ces montants favoriseront la mise en œuvre d’une partie d’un vaste plan prévoyant des visites chez les propriétaires forestiers touchés, la récolte des forêts matures infestées, la protection des jeunes forêts par des arrosages d’insecticides biologiques et la plantation d’arbres pour assurer le renouvellement de la forêt. 

« On compte actuellement 14 000 propriétaires forestiers de l’Abitibi-Témiscamingue, du Bas‑Saint‑Laurent, de la Côte-Nord, de la Gaspésie et du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui subissent les conséquences de cet insecte défoliateur. D’autres régions seront bientôt touchées, car l’épidémie est en progression », a indiqué M. Pierre-Maurice Gagnon, président de la FPFQ. « L’ampleur de cette catastrophe naturelle nécessitera l’implication de tous les acteurs du secteur forestier québécois et aujourd’hui, le gouvernement du Québec répond présent. Il demeurera cependant à trouver les sommes pour réaliser le grand effort de reboisement qui est devant nous », a mis en garde M. Gagnon.

Advertisment

Cette annonce s’ajoute à la mesure d’étalement du revenu forestier du Budget du Québec de l’an dernier, qui permet aux propriétaires de réduire l’impact fiscal des revenus tirés de la récolte de leurs forêts attaquées par l’épidémie. Rappelons que 16 % des forêts québécoises sont détenues par 134 000 propriétaires localisés dans toutes les régions du Québec.