Opérations Forestières

Nouvelles de l’industrie Politiques
Budget fédéral : l’accent pour lutter contre les changements climatiques


24 mars 2016
Par Association des produits forestiers du Canada

L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) se réjouit de voir que le budget fédéral présenté aujourd’hui met l’accent sur les initiatives sur les changements climatiques, sur l’innovation, la recherche et le développement.

Le budget déposé par le ministre des Finances, Bill Morneau, comprend une somme de 1 milliard de dollars sur quatre ans pour appuyer les technologies propres dans le secteur forestier ainsi que dans d’autres industries des ressources. Le budget prévoit aussi des investissements majeurs dans des initiatives sur les changements climatiques et les technologies propres, notamment 2 milliards de dollars sur deux ans pour un Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone et 40 millions de dollars pour intégrer le concept de résilience aux changements climatiques aux codes du bâtiment.

Le ministre Morneau a indiqué que la foresterie était un bon exemple de secteur où le gouvernement peut contribuer à un virage vers une économie plus propre et au maintien de bons emplois dans des régions rurales. 

Advertisment

« L’industrie canadienne des produits forestiers innove et se positionne pour être une partie de la solution aux changements climatiques. Nous fabriquons une gamme de bioproduits innovateurs qui peuvent remplacer des matériaux à base de combustibles fossiles à forte intensité de carbone », explique le chef de la direction de l’APFC, Derek Nighbor. « L’APFC travaillera avec plaisir avec les entreprises canadiennes de produits forestiers et avec le gouvernement fédéral pour préparer la voie à une économie faible en carbone robuste. » 

Comme l’industrie forestière est l’un des principaux employeurs des travailleurs autochtones, l’APFC voit d’un œil favorable l’engagement à améliorer le logement dans les communautés autochtones ainsi que les mesures pour soutenir l’acquisition de compétences. 

« Nous sommes également satisfaits de l’accent mis dans ce budget sur un nouveau programme d’innovation. Notre secteur souhaite évidemment travailler avec le gouvernement et être un participant majeur à la conversation sur les technologies propres et l’innovation », ajoute M. Nighbor.