La Tuque veut nous faire carburer aux résidus forestiers

Les Affaires
Septembre 12, 2018
Écrit par Les Affaires
La promesse de Bioénergie La Tuque (BELT) est ambitieuse : débarrasser le sol de cette municipalité de la Mauricie des résidus qui empêchent la forêt de se renouveler, tout en produisant un biocarburant apte à alimenter le transport routier et aérien de la province. Rien de moins.

Pour y arriver, l'organisme mauricien doit faire preuve de patience. Dévoilé au début de 2017, le projet, s'il se réalise, sera opérationnel en 2023 seulement. En ce moment, Patrice Bergeron, président du conseil d'administration de BELT, qui dirige le projet à temps plein, en est à boucler le financement de la seconde phase devant mener à la construction d'une bioraffinerie. Celle-ci produira du carburant pouvant être ajouté au diesel, au mazout ou même à l'essence, afin de réduire les émissions polluantes des véhicules motorisés.

Cette seconde phase prendra la forme d'études de faisabilité et de démonstration technologique afin de prouver que la pratique rattrapera éventuellement la théorie, selon laquelle cette usine ne manquera pas de matière première, d'une part, et qu'elle remplira ses promesses économiques et environnementales, d'autre part. Si tout se déroule comme prévu, la construction de l'usine sera officialisée en 2020. La somme totale de l'investissement est de 1 milliard de dollars, et se partage entre les différents ordres gouvernementaux et Neste, un spécialiste finlandais des biocarburants.

Lire la suite

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Évènements

Colloque annuel du CSMOAF
November 15, 2018
Optisaw
November 28, 2018

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.