Biomasse: 3 projets innovants

Opérations forestières vous présente trois projets innovants d’utilisation de la biomasse forestière.
Guillaume Roy
Août 09, 2018
Écrit par
 Ci-joint: La chaudière Compte-Fournier installée chez Produits forestiers Petit-Paris
Ci-joint: La chaudière Compte-Fournier installée chez Produits forestiers Petit-Paris
Produits Forestiers Petit-Paris est une installation unique qui comportait plusieurs défis techniques majeurs.
Produits forestiers Petit-Paris,
Saint-Ludger-de-Milot
Fournisseurs : Compte-Fournier
Puissance : 8 MW

Produits Forestiers Petit-Paris est une installation unique qui comportait plusieurs défis techniques majeurs. Produits Forestiers Petit Paris est une scierie, située à Saint-Ludger-de-Milot dans le nord du Lac-St-Jean, produisant du bois d’œuvre. Pour moderniser la qualité de ses équipements et pour augmenter sa compétitivité sur le marché, la scierie voulait optimiser l’utilisation des résidus de sciage, principalement des écorces, une matière difficilement valorisable et disponible en grande quantité, pour sécher leur bois. Étant donnée que ces écorces sont très humides (>60%) et qu’elles ont une granulométrie très variable, plusieurs mesures ont été mise en place afin de traiter cette ressource difficile à brûler. Pour arriver à fournir la puissance de vapeur souhaitée, l’ensemble des échelles d’extraction ont été renforcées pour résister aux contraintes plus importantes. De plus, un réchauffeur d’air a été installé pour préchauffer l’air primaire et sécher le combustible à l’entrée de chaudière. Le foyer a aussi été surdimensionné pour permettre un meilleur étalement du combustible. Le projet a été démarré au printemps 2017 et fait depuis figure de référence dans le monde de la biomasse forestière et des scieries avec leur nouvelle chaudière ATAF750 d’une puissance de 8MW. Ce projet a permis d’éviter l’émission de 3363 tonnes de gaz à effet de serre annuellement.


Université Dalhousie,
Nouvelle-Écosse
Fournisseurs : Wellon FEI
Puissance : 5,4 MW

L’Université de Dalhousie en Nouvelle-Écosse est en train d’implanter un projet de cogénération et de chauffage urbain à l’eau chaude afin de chauffer leurs bâtiments du campus agricole de Truro, en Nouvelle-Écosse.  Après une recherche de plusieurs années, l’université a confié le contrat de fourniture et d’ingénierie du système d’énergie à la biomasse à Wellons FEI. Le mandat de Wellons FEI consiste à fournir les équipements de chaufferie, le système de manutention, l’ingénierie, la conception, ainsi que la mise en marche du système d’énergie de 5,4 MW opérant au bois et produisant du fluide thermique.  Une réserve de bois à 10 râteaux ainsi qu’un filtreur électrostatique ont aussi été fournis par la compagnie. Le système d’énergie utilisera des résidus d’opérations forestières ainsi que des sous-produits d’usine de sciage environnante, ce qui aura comme effets de stimuler l’économie régionale. Le fluide thermique alimentera un système ORC de Turboden afin de produire 1 MW d’électricité qui sera vendu à Nova Scotia Power.  Le system Turboden produira de l’eau chaude comme sous-produit, ce qui servira à chauffer les bâtiments du campus. Le projet sera en période de démarrage au printemps 2018.



SEREX, AMqui
Fournisseurs : ESYS Énergie
Puissance : 100 kW

Le Service de recherche et d’expertise en transformation des produits forestiers (SEREX), un Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) a été mis en place par le Cégep de Rimouski en 1998. Comme sa mission est de développer des solutions et des pratiques innovantes pour les entreprises œuvrant dans le domaine de la transformation des produits forestiers à valeur ajoutée, l’organisation a décidé de remplacer son système de chauffage à la biomasse par autre chaudière à la biomasse de 100 kW de Esys-KWB, gérée de manière clé en main par la Énergie CFM, une filiale de la Coopérative forestière de La Matapédia. Le système, qui brule des copeaux, possède une réserve de 18 tonnes. Dans le cadre de ce projet, le SEREX n'a pas invesit d'argent, ni bénéficié de subventions. L'organisation achète plutôt l'énergie directement de son fournisseur, Énergie CFM, a un prix fort compétitif, à la plus grande satisfaction des dirigeants du SEREX. Ces installations permettent  au SEREX de montrer l’exemple, car l’organisation travaille sur plusieurs projets en lien avec la biomasse, dont l’utilisation de la biomasse forestière pour la production d’huile pyrolytique.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Évènements

Défi Cecobois 2019
January 17-20, 2019
Paperweek Canada 2019
February 4-7, 2019
Forêt signature
July 5-7, 2019

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.