Bioénergie
SAINT-FÉLICIEN - 48,65 ° Nord. Il fait -10 °C à l’extérieur et 30 cm de neige couvre déjà le sol. Il y a un peu plus d’un mois, une lumière orange intense est apparue dans le ciel de Saint-Félicien, montrant quelques signes de développement industriel. Mais oubliez les scieries ou les alumineries qui sont communes dans la région. Cette fois, il s’agit de concombres.
Transition énergétique Québec (TEQ) annonce la relance du Programme de biomasse forestière résiduelle en date du 29 juin 2017. Il est dorénavant possible de soumettre une demande d’aide financière pour vos projets de conversion vers cette forme d’énergie renouvelable. 
Étudiant au doctorat à l’Université Laval, Léonard Nkunzimana effectue actuellement une recherche doctorale portant sur la biomasse forestière et le projet de Bio Énergie La Tuque.
Utiliser des résidus forestiers pour alimenter le système de chauffage de l'église, de l'école, d'un CPE et de quelques édifices municipaux. C'est le projet novateur de la municipalité de Tingwick au Centre-du-Québec. 
Neste, leader mondial dans le secteur des carburants renouvelables, et Bioénergie La Tuque (BELT) ont fait l'annonce publique d'une entente de partenariat de recherche et développement dont l'objectif principal est d'étudier la faisabilité de produire des carburants renouvelables à partir de résidus forestiers à La Tuque.
Un projet d'usine pilote de transformation de biomasse forestière en gaz naturel pourrait voir le jour à Saint-Félicien. Un investissement de plusieurs dizaines de millions de dollars.

L'économie de la ville de La Tuque est centrée sur l'industrie forestière depuis des décennies. Alors que les domaines du bois d'œuvre et des pâtes et papiers ne sont pas vraiment en expansion, la forêt demeure un atout majeur de cette ville à la superficie étonnante, et fait partie de son héritage. La ville de La Tuque s'est donc lancée dans un projet de développement économique qui permet d'utiliser la forêt tout en l'aidant à se régénérer: une usine de bioraffinerie qui transforme les déchets forestiers en carburant. Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, nous a accordé une entrevue à ce sujet. Il donnera une conférence en compagnie de Patrice Mangin de Bioénergie La Tuque lors du Sommet sur l'énergie du 24 janvier 2017, présenté par les Événements Les Affaires.
Au courant des trois dernières années, la Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF) en collaboration avec des chercheurs de FPInnovations, de l’Université Laval, du CRIQ, du réseau des centres d’excellence BioFuelNet Canada et de l’Université du Nouveau-Brunswick, a mené plusieurs projets de R-D concernant l’utilisation de la biomasse forestière résiduelle pour la production d’énergie.
Nexolia Bioénergie a racheté le site industriel de Lebel-sur-Quévillon en juillet avec l'intention de le relancer sur de nouvelles bases et surtout, réussir là où ont échoué Domtar puis Fortress Papers.
En juin dernier, la société Kruger mettait en service un nouveau précipitateur électrostatique à son usine Wayagamack.
Le projet d'aménagement de serres chauffées à la biomasse forestière, destinées au Vignoble Carpinteri, progresse de belle façon à Sainte-Irène alors que les premiers tests effectués laissent entrevoir des résultats fort prometteurs.
Fondaction CSN, par l'entremise du Fonds Biomasse Énergie, et Les Producteurs en serre du Québec s'associent afin d'offrir aux membres producteurs la possibilité de convertir leur système de production d'énergie thermique, de l'énergie fossile vers la biomasse forestière résiduelle, grâce à une solution de financement et d'accompagnement technique adaptée à leur besoin. Cette initiative permettra de dégager d'importants bénéfices environnementaux, économiques et sociaux dans l'atteinte des objectifs gouvernementaux pour la lutte aux changements climatiques.
Gaz Métro a réalisé un projet de démonstration visant à convertir de la biomasse forestière en gaz naturel renouvelable de deuxième génération. Les essais, qui se sont déroulés en collaboration avec l'entreprise britanno-colombienne G4 Insights, au Centre des technologies du gaz naturel de Boucherville, ont permis tester un procédé de conversion unique au monde et marquent un important jalon dans le développement d'une nouvelle technologie en énergie renouvelable au Québec.
Le gouvernement du Québec annonce l'attribution d'une subvention maximale de 1,5 M$ à Bioénergie La Tuque (BELT) pour soutenir la réalisation d'études de faisabilité technico-économiques. Ces études constituent une étape préalable à l'implantation d'une bioraffinerie forestière commerciale à La Tuque d'ici à 2023.
En 2015, au Québec, plus de 6,3 millions d'hectares de forêt ont été touchés par la tordeuse des bourgeons de l'épinette, soit une superficie presque équivalente à celle du Nouveau-Brunswick. Mais des recherches menées à l'Université Laval font valoir l'autre côté de la médaille : tout le bois ravagé pourrait faire naître une industrie entière, au Québec.
Page 1 sur 5

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires