Probiotiques forestiers

Québec Science
Février 16, 2018
Écrit par Québec Science
Probiotiques forestiers
Crédit : Québec Science
On en connaît de plus en plus sur les micro-organismes qui peuplent nos intestins. On en sait toutefois peu sur ceux qui colonisent les plantes. Ils sont pourtant aussi importants. 

Quand Isabelle Laforest-Lapointe se promenait en forêt pour récolter ses échantillons, elle savait qu’elle n’était jamais seule: des milliards d’êtres vivants la dominaient du haut des arbres. Microscopiques, invisibles sur les feuilles, les microbes faisaient tranquillement leur travail. 

Le microbiote humain – l’ensemble des bactéries qui fourmillent dans notre corps – a la cote en recherche. Toutefois, celui des plantes est peu connu. Encore moins celui des feuilles des arbres. «Pourtant tous les organismes macroscopiques, que ce soit les plantes ou les humains, ont des interactions avec les micro-organismes depuis la nuit des temps», rappelle la chercheuse de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). 

Les résultats de sa recherche, publiés dans Nature en juin dernier, sont venus redorer le blason de ces mal-aimés en révélant leur rôle important dans la productivité des plantes: plus un arbre a d’espèces microbiennes différentes sur ses feuilles, mieux il pousse. 

Lire la suite

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.