De la nourriture aquacole à base de bois

Usine Nouvelle
Novembre 01, 2017
Écrit par Usine Nouvelle
De la nourriture aquacole à base de bois
Crédit : Usine nouvelle
Arbiom, via Biométhodes, et les autres porteurs du projet Sylfeed vont tenter d’industrialiser la production de protéines végétales pour l’alimentation des poissons d’élevage à base de produits ligneux. Un démonstrateur industriel devrait être installé sur le site de Norske Skog à Golbey (Vosges).

Arbiom (ex-Biométhodes) a annoncé le 25 septembre le lancement du projet Sylfeed, qui vise à créer une filière "du bois à l’alimentation". Il s’agirait de mettre en place, avec 7 partenaires européens, une chaîne de valeur allant de l’approvisionnement en biomasse (déchets de bois) à un produit fini destiné à l’alimentation en aquaculture. Actuellement, en Europe, le secteur est dépendant à 70% des importations de protéines et d'après les porteurs du projet, il y a de la place pour plus de 50 bioraffineries de lignocellulose, soit une production de 1,4 million de tonnes de protéines végétales.

Un projet européen

Le projet Sylfeed réunit 8 acteurs représentant 5 pays d’Europe de l’Ouest et du Nord (France, Suède, Belgique, Islande et Norvège). L’approvisionnement en déchets de bois et le démonstrateur industriel (5000 tonnes/an de lignocellulose) seraient pris en charge par Norske Skog Golbey (Vosges), un des leaders européens de la production de papier journal, grâce à un procédé de fractionnement de la biomasse et de conversion en protéines unicellulaires développé par Arbiom (ex-Biométhodes), accompagné par l’institut de recherche suédois RISE Processum.

Lire la suite

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires