Bio-produits
Les gouvernements du Canada et du Québec accorderont 12,5 millions de dollars à Fortress Cellulose Specialisée (FCS) Inc., une entreprise de Thurso, au Québec. Le financement servira à l'installation d'un nouveau système qui utilisera du bois de bouleau afin de produire de la pâte pour transformation chimique, un ingrédient utilisé dans la fabrication de nombreux produits utilisés au quotidien, y compris les vêtements, les pièces d'automobile et l'équipement médical.
Plusieurs avenues existent pour valoriser la biomasse forestière dans la production d’énergie, mais il n’est pas évident de déterminer quelle est la meilleure sur le plan de l’environnement. Des chercheurs de Ressources naturelles Canada (RNC) viennent de combler cette lacune.
Des modifications majeures ont été apportées au DEC Technologies des pâtes et papiers. En effet, la ministre responsable de l'Enseignement supérieur, madame Hélène David, a récemment approuvé la nouvelle version de ce programme. Celui-ci portera désormais le nom Écodéveloppement et bioproduits et sera offert dès la rentrée 2017 par l'institution trifluvienne.
Le projet de Produits forestiers Résolu se lancer dans la production de filaments cellulosiques dans l’une de ses trois papetières de la région demeure toujours à l’analyse.
Martin Béland, président de la Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF), manifeste un grand enthousiasme envers le projet que le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, monsieur Laurent Lessard, le ministre délégué aux Mines et ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, monsieur Luc Blanchette, et le député d'Ungava, monsieur Jean Boucher annonce ce matin. « Ce projet, premier jalon de la stratégie du projet, «Biomasse pour le Nord», auquel nous a convié le  ministre, doit tracer la voie à un véritable déploiement de l'utilisation de la biomasse forestière pour la production d'énergie renouvelable sur le territoire du Plan Nord » à déclarer le président de la FQCF.
Opérations forestières vous présente les plus récents équipements de chauffage à la biomasse sur le marché.
CelluForce, une entreprise en technologies propres, constate un intérêt croissant pour son produit innovateur issu de la chimie verte, la cellulose nanocristalline (CNC), et a enregistré au cours de la première moitié de 2016 les plus importantes livraisons de CNC depuis la création de l'entreprise.

La Tuque pourrait bien devenir le berceau canadien de la transformation de la biomasse forestière en biodiésel. Une entreprise européenne aurait même manifesté beaucoup d'intérêt envers le projet de bioraffinerie qui nécessiterait des investissements pouvant aller de 700 à 800 millions $.

Le Québec a le potentiel de développer une filière d'exploitation de la biomasse forestière exemplaire. D'ici 2025, 4000 GWh d'énergie renouvelable pourrait remplacer l'utilisation de combustibles fossiles et ainsi éviter l'émission d'un million de tonnes de CO2.

L'avenir de l'industrie des produits forestiers sera caractérisé par la nanotechnologie, la bioéconomie et les tendances similaires. En plus des produits traditionnels de bois, de pâte et de papier, la fibre de bois renouvelable est aussi utilisée dans une variété de bioproduits, notamment la bioénergie et les produits biochimiques. Catherine Cobden a contribué à façonner la transformation de l'industrie comme vice-présidente principale de l'APFC et membre du conseil d'administration de FPInnovations. Elle a joué un rôle clé dans les études innovatrices de la voie biotechnologique menées par l'APFC et continue à travailler avec des chercheurs universitaires et d'autres intervenants pour favoriser l'innovation dans le secteur. On trouvera ci-dessous son point de vue et ses commentaires sur l'importance de la bioéconomie pour l'industrie canadienne des produits forestiers. – David Lindsay, président et chef de la direction, APFC

Pour diversifier ses activités, Transfobec se lance dans la production de paillis destiné au marché de l’horticulture.

L’enveloppe de 50 millions de dollars pour les projets de biomasse forestière résiduelle, annoncée par le gouvernement québécois en novembre dernier, est une excellente nouvelle. Encore faut-il garder ce programme en vie après les élections…

16 mai 2014-  L'entreprise Bio-Ax s'implantera dans les installations de l'ancienne scierie de Roberval appartenant à Produits forestiers Résolu (PFR).

Rivière-du-Loup, le 2 mai 2014 – Premier Tech Chronos, une Unité d'Affaires du Groupe Équipements Industriels de Premier Tech, a récemment souligné la vente de la 300e ensacheuse à formage, remplissage et scellage de la Série FFS, fabriquée à Rivière-du-Loup. Transfobec Mauricie, une entreprise de La Tuque, est devenue l'heureux acquéreur de cette machine, véritable symbole de l'excellence des équipements de la série FFS de Premier Tech Chronos.

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Communication intelligente par satellite pour les gens et les actifs
Compte tenu de la concurrence qui prévaut dans le marché d’aujourd’hui hyper-connecté et alimenté pa...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.