Biomasse

Matériaux spécialisés Louiseville inc. (MSL) est une PME innovante qui recycle annuellement 25 000 tonnes de bois de construction; elle fabrique des matériaux de construction parmi les plus écologiques. Pour mieux poursuivre ses activités, l'entreprise bénéficiera d'une contribution remboursable de 387 480 dollars de Développement économique Canada pour les régions du Québec. Grâce à cette aide financière, MSL pourra moderniser sa production par l'acquisition de nouveaux équipements numériques en vue de poursuivre sa croissance dans ses marchés.
Des chercheurs et étudiants finlandais ont conçu une fibre textile, produite de manière écologique, à partir de fibres de bois, de papier journal, de carton et de textiles usés, l'IonCell.
Privilégiant une approche collaborative avec l'industrie, le Centre d'entrepreneuriat et d'essaimage de l'Université du Québec à Chicoutimi (CEE-UQAC) recevra une aide financière de 4 000 000 $ de Développement économique Canada pour les régions du Québec pour développer son nouveau Centre de transformation et de valorisation de bioproduits (CTVB), situé à Saguenay.
Les ressources forestières et l’approvisionnement en fibre de la Colombie-Britannique (C.-B.) soutiennent l’économie de la province et le PNB du Canada depuis des décennies. Bien que ces ressources procurent des avantages naturels à la province, le fait de ne compter que sur des produits conventionnels comme le bois d’œuvre ou les pâtes et papiers ne suffira pas à assurer le succès à long terme du secteur forestier. Avec la mouvance des marchés mondiaux, l’industrie forestière de la C.-B. peut maintenant proposer à la prochaine génération des bioproduits forestiers qui favoriseront l’établissement d’une économie plus propre et plus durable.Persuadés que le moment est opportun pour favoriser la croissance de la bioéconomie de la Colombie-Britannique, le ministère des Forêts, des Terres, des Opérations relatives aux ressources naturelles et du Développement rural de la C.-B. et FPInnovations ont activement collaboré avec des partenaires universitaires et industriels par le truchement de la Bioproduct Alliance (BioAlliance) de la C.-B. dans le but de diversifier le secteur forestier et d’aider ce dernier à effectuer une percée dans la bioéconomie naissante à l’échelle mondiale.Le 11 mars dernier, un symposium d’une journée a eu lieu à Vancouver afin de sensibiliser à l’énorme potentiel que recèle l’utilisation de matériaux biosourcés dans des produits à forte valeur ajoutée et de haute technologie. Le symposium, intitulé « Cultiver la bioéconomie : les biomatériaux pour des applications de haute technologie », se servait du Sommet BCTECH comme plateforme pour réunir les principaux acteurs de l’industrie, du gouvernement et des organismes de recherche de C.-B., du Canada et de l’Europe.
Comment remplacer le plastique par des matériaux plus durables? Un jeune designer néerlandais du nom de Beer Holthuis s’en est emparé en mettant au point une imprimante 3D à papier.
CelluForce annonce le redémarrage de son usine de cellulose nanocristalline (CNC) suite à un important projet de modernisation. Avec une capacité de production de 300 tonnes par année, cette usine modernisée permettra de répondre à la demande croissante de CNC et servira de plate-forme pour inspirer la conception des prochaines usines de CelluForce.
L’expérience du chauffage à la biomasse forestière a donné de bons résultats pour la Municipalité de Rivière-Bleue. Démarré en octobre 2015, le nouveau système permet aujourd’hui une économie de plus de 20 % du cout de chauffage pour chaque utilisateur.
Le conseil de la Première Nation de Tlingit à Teslin au Yukon poursuit son projet de chauffage à la biomasse, après un premier hiver concluant. Plus de 900 personnes du monde entier ont déjà visité les installations.
La Tuque compte devenir le premier endroit au pays producteur de carburant 100% renouvelable, fabriqué à l’aide de résidus de coupes forestières. C’est le défi que souhaite relever l’équipe de BioÉnergie La Tuque (BELT) d’ici 2023. Patrice Mangin, directeur général de BELT viendra justement partager les grandes lignes de cet ambitieux projet de bioraffinerie lors de la conférence Grands projets d’investissement privés au Québec, présenté le 28 mai prochain, à Montréal. Un projet dont la construction est estimée à près de 1,2 G$.
Pour produire de l’électricité dans les centrales thermiques, le charbon a été, depuis le XIXe siècle, le combustible roi. Avec le réchauffement climatique et les engagements plus ou moins partagés par tout le monde de réduire les émissions de gaz à effet de serre, le combustible noir s’est retrouvé, à juste titre, au rang des bannis, trop pollueur. Pour le remplacer, les industriels sortirent une idée géniale de leur chapeau : faire brûler la biomasse. En clair, brûler du bois et des végétaux plutôt que du charbon. Une politique encouragée notamment par l’Union européenne pour gagner la bataille de la transition énergétique. Ce que l’on avait oublié c’est que le bois vient des arbres et que pour alimenter les réacteurs de nos centrales thermiques, certains imaginent détruire des forêts entières. Pire, des études récentes annoncent que le bois n’est pas meilleur que le charbon pour ce qui concerne ses émissions de CO2 dans l’atmosphère. De Charybde en Scylla, on marche sur la tête…
Depuis quelques mois déjà, des rumeurs sur l’acquisition de Chapais Énergie par Nexolia Bioénergie couraient dans la région. Tous savaient que le dossier avançait mais peu d’informations étaient connues du grand public sur l’avenir de l’usine. Qui était derrière Nexolia, cette entreprise presque inconnue qui venait de vendre une usine désaffectée de pâte et papier à Lebel-sur-Quévillon pour venir acquérir Chapais Énergie? Plusieurs questions restaient en suspens.
Le Fonds Biomasse Énergie, dont Fondaction est le gestionnaire, annonce un investissement de 100 000 $ afin de financer la conversion de la Ferme JRS Maheux, en Estrie, au chauffage à la biomasse forestière résiduelle. Le projet permettra de valoriser les résidus de coupes de bois de cette ferme familiale de production laitière, en plus de réduire significativement l’empreinte environnementale liée à ses activités.
Granules LG investit 2,2 millions de dollars à son usine de Saint-Félicien pour faire l’acquisition de nouveaux équipements d’automatisation visant à optimiser sa capacité de stockage et ses procédés de fabrication des granules de bois. Sur cette somme, DEC Canada versera une aide remboursable de 400 000 $ pour appuyer l’entreprise œuvrant dans la production d’énergie verte.
Une usine de granules a ouvert ses portes il y a quelques mois, à Lac-au-Saumon. L'ouverture amène la création d'une douzaine d'emplois dans la municipalité.
Pour sécuriser les 350 emplois de l’usine de sciage Barrette-Chapais, les propriétaires ont décidé d’investir 70 millions de dollars dans une usine de production de granules de bois industrielles pour transformer une bonne partie de leurs sous-produits. La nouvelle entreprise dénommée Granule 777 produira 210000 tonnes métriques de granules de bois par année, principalement pour le marché de l’exportation. 
La capacité de production de granules augmentera de 250 % pour atteindre 1,115 millions de tonnes au cours des prochaines années, avec l’arrivée de nouveaux producteurs comme Barette-Chapais sur le marché. Faute de marchés au Québec, ces granules prendront le chemin de l’exportation. 
L’industrie forestière semble, de plus en plus, reposer sur la diversification de la filière bois.
Le Fonds Biomasse Énergie, dont Fondaction est le gestionnaire, annonce avoir complété un investissement de 2 millions de dollars dans l'entreprise Granules LG afin de soutenir cet acteur incontournable dans le développement du volet granules de la filière de la biomasse forestière de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Granules LG est le plus important fabricant de granules au Québec. Ses produits sont distribués dans de nombreuses régions de l'Est du Canada, ainsi qu'aux États-Unis et en Europe. 

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Évènements

Optisaw
June 13, 2019
Forêt signature
July 5-7, 2019
Expo Grands Travaux
May 1-2, 2020

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.