Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Bénéfice net de 36M$ pour Résolu

Produits forestiers Résolu a annoncé aujourd'hui qu'elle a dégagé un bénéfice net, avant les éléments hors gestion courante, de 36 M$, soit de 0,38 $ par action,


6 février 2015
Par Produits forestiers Résolu

Produits forestiers Résolu a annoncé aujourd’hui qu’elle a dégagé un bénéfice net, avant les éléments hors gestion courante, de 36 M$, soit de 0,38 $ par action, pour le trimestre clos le 31 décembre 2014, soit des améliorations de 4 M$ et de 0,04 $ par action, respectivement, par rapport aux résultats du trimestre correspondant de 2013. Les ventes du quatrième trimestre de 2014 ont été de 1,1 G$, en baisse de 95 M$, soit de 8 %, sur celles du quatrième trimestre de 2013. La perte nette selon les PCGR a été de 109 M$, soit de 1,15 $ par action, pour le quatrième trimestre de 2014, en regard de la perte nette correspondante de 3 M$, soit de 0,03 $ par action, pour le quatrième trimestre de 2013. La Société a dégagé u! n BAIIA ajusté de 106 M$ pour le quatrième trimestre de 2014, en baisse de 4 M$ sur celui du quatrième trimestre de 2013.

Pour l’exercice 2014, la Société a dégagé un bénéfice net, avant les éléments hors gestion courante, de 46 M$, soit de 0,49 $ par action, en regard de chiffres correspondants de 107 M$ et de 1,13 $ par action pour l’exercice précédent. Les ventes de 2014 ont été de 4,3 G$, en baisse de 203 M$, soit de 5 %, sur celles de 2013. La perte nette selon les PCGR a été de 277 M$, soit de 2,93 $ par action, pour 2014, en regard de la perte nette correspondante de 639 M$, soit de 6,75 $ par action, pour 2013. Les résultats de 2013 avaient été fortement influencés par la charge fiscale hors trésorerie de 572 M$. La Société a dégagé un BAIIA ajusté de 366 M$ pour 2014, en baisse de 11 M$ sur celui de 2013.

« Nos secteurs Pâte commerciale et Produits du bois ont dégagé ensemble un BAIIA de 221 M$ pour 2014, soit une amélioration de 30 % par rapport à 2013, a mentionné Richard Garneau, président et chef de la direction. Leur excellent rendement nous a permis d’obtenir de bons résultats pour les trois derniers trimestres de 2014 et de dégager un BAIIA ajusté de 366 M$ pour l’exercice, et ce, en dépit de l’incidence défavorable de 55 M$ causée par les conditions climatiques anormalement rigoureuses de l’hiver 2014. Nos volumes expédiés de produits du bois ont augmenté de 105 millions de pieds-planche pour 2014. En outre, d’ici la fin de 2015, nous sommes en voie d’augmenter notre capacité de production annuelle d’un nombre additionnel de 300 millions de pieds-planche grâce à la ! mise en service graduelle de nos scieries situées à Ignace et à Atikokan. Notre projet de lessivage en continu à Calhoun progresse si bien que nous prévoyons entamer la phase démarrage au cours du quatrième trimestre de 2015. Lorsque notre nouveau lessiveur fonctionnera à plein rendement, nous serons en mesure de fabriquer 100 000 tonnes métriques de plus de pâte commerciale par année. Cet équipement de calibre mondial contribuera grandement à réduire les coûts de fabrication de l’usine et à améliorer la qualité de ses produits.

Advertisment

La comparaison du BAIIA du quatrième trimestre à celui du trimestre précédent reflète principalement la diminution des coûts de fabrication des papiers en raison de la dévaluation du dollar canadien, diminution qui a été en partie contrebalancée par la chute des prix de vente, principalement du papier journal, et par la faiblesse saisonnière de la demande des produits du bois et des papiers pour usages spéciaux.

La sécurité de nos travailleurs est notre principale priorité et, collectivement, nous visons une exploitation exempte d’accidents. Je suis heureux d’annoncer que nous avons fait mieux que l’objectif exigeant que nous nous étions fixé pour 2014. Nous avons limité notre taux d’accident à 0,83, tel que le définit l’Occupational Safety and Health Administration (l’« OSHA »). C’est un résultat encore plus favorable que le taux de 1,02 que nous avions atteint pour 2013 et qui nous plaçait parmi les meilleures entreprises au monde en matière de sécurité au travail. Cette réalisation remarquable est le fruit de l’attention, de l’engagement et de la vigilance de nos salariés; nous les en remercions. »

La définition des mesures financières hors PCGR, notamment les ajustements liés aux éléments hors gestion courante et le BAIIA ajusté, ainsi que leur rapprochement aux mesures financières selon les PCGR sont présentés ci-dessous.

Résultats financiers en bref

BAIIA ajusté de 106 M$ pour le quatrième trimestre de 2014 / 366 M$ pour l’exercice 2014
Bénéfice net de 0,38 $ par action pour le quatrième trimestre de 2014 et de 0,49 $ par action pour l’exercice 2014, avant les éléments hors gestion courante
Augmentation de la trésorerie permet de réduire la dette nette à 260 M$; les liquidités s’élèvent à 858 M$
Perte nette de 109 M$ pour le quatrième trimestre de 2014 / 277 M$ pour l’exercice 2014, selon les PCGR, causée en bonne partie par les frais de fermeture et les pertes de valeur d’actifs
L’exercice 2014 a été le meilleur que la Société a connu au chapitre de la sécurité au travail
$ US

Produits du bois

Le bénéfice d’exploitation du quatrième trimestre de 2014 du secteur Produits du bois s’est élevé à 18 M$, en baisse de 6 M$ par rapport au résultat d’exploitation record du troisième trimestre de 2014. Les volumes expédiés ont diminué de 32 millions de pieds-planche, soit de 8 %, baisse cohérente avec le ralentissement saisonnier du secteur de la construction. Les stocks de produits finis ont encore diminué, cette fois de 6 %, durant le quatrième trimestre. Le prix de vente moyen a chuté de 16 $ le millier de pieds-planche, soit de 4 %, résultat net de la baisse de 2 % du prix de vente du bois de dimension de longueurs variées et de 5 % de ceux du bois de colombage et des produits du bois d’ingénierie. Le coût livré du quatrième trimestre de 2014 a baissé de 1 %, pour atteindre 332 $ le millier de pieds-planche.!

La relance de la scierie située à Ignace au cours du quatrième trimestre à la suite de sa remise à neuf va bon train. L’usine de granules de bois située à Thunder Bay, en Ontario, est en service depuis octobre dernier. Après seulement deux mois d’activité, elle produit déjà un BAIIA. Le travail se poursuit pour améliorer la productivité afin que l’usine atteigne son niveau cible de production.

Pour l’exercice 2014, le bénéfice d’exploitation du secteur Produits du bois s’est élevé à 69 M$, une hausse de 28 M$ par rapport à 2013. En dépit de la pénurie de bois qui a sévi dans certaines régions du Québec, les volumes expédiés durant 2014 ont augmenté de 105 millions de pieds-planche, soit de 7 %, pour atteindre 1 585 millions de pieds-planche. Cette augmentation reflète les premières étapes des mesures prises par la Société pour accroitre sa capacité de production afin de tirer parti de la reprise graduelle du secteur de la construction domiciliaire aux États-Unis. Parmi ces mesures, notons, en 2013, la remise en service de la scierie située à Maniwaki, au Québec, et le remplacement d’une ligne de sciage de la scierie située à Comtois, au Québec, ainsi que d’autres initia! tives pour accroitre la capacité de production. En dépit des variations importantes des prix durant les deux derniers exercices, le prix de vente moyen de 2014 est resté essentiellement identique à celui de 2013. Le coût livré de 2014 a baissé de 4 %, par rapport à 2013, principalement grâce à l’incidence favorable de la dépréciation du dollar canadien, à la répartition des coûts fixes sur des volumes expédiés plus importants et à la comptabilisation de crédits d’impôt additionnels liés à des investissements en infrastructure. Ces facteurs favorables ont cependant été en partie contrebalancés par l’augmentation du coût des billes de bois dans la province de Québec, causée par la refonte du régime forestier, et par la baisse des prix des copeaux vendus à l’interne. Les stocks de produits finis ont diminué de 5 % durant 2014.