Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Investissements 29 M$ du Fonds de solidarité FTQ pour des terres privées dans le Maine


12 mai 2016
Par Fonds de solidarité FTQ

De passage au congrès du Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ), Janie Béïque, vice-présidente principale, Industries, divertissement et biens de consommation, du Fonds de solidarité FTQ, a annoncé un investissement de 29 M$ dans Solifor qui permettra à la filiale du Fonds de sécuriser davantage l’approvisionnement en fibre de qualité pour les scieries et les transformateurs québécois en acquérant une propriété forestière dans le Maine à la frontière du Québec. D’ici trois ans, le Fonds compte investir 200 M$.  

FAITS SAILLANTS

  • 29 M$ dans Solifor pour sécuriser l’approvisionnement de l’industrie québécoise des produits forestiers 
  • Investissements effectués dans le cadre des nouvelles orientations stratégiques du Fonds rendues possibles par le rétablissement du crédit d’impôt fédéral 
  • Industrie québécoise des produits forestiers parmi les pôles d’excellence priorisés par le Fonds

« En priorisant le secteur forestier comme un pôle d’excellence, le Fonds de solidarité FTQ appuie clairement cette industrie névralgique pour notre économie, ses 160 000 travailleurs et les nombreuses régions au Québec où elle est présente. Cet investissement de 29 M$, une solution innovante pour notre industrie forestière, favorisera grandement la création et le maintien des emplois québécois », a déclaré Mme Béïque.  

« Solifor prévoit faire d’autres acquisitions afin de sécuriser davantage l’approvisionnement en fibre des entreprises québécoises. Ainsi, Solifor entend demeurer un partenaire de choix pour l’industrie forestière québécoise », a commenté Raynald Arial, président de Gestion Solifor.

À ce jour, Solifor a procédé à des investissements de 140 000 000 $ pour l’acquisition de propriétés forestières couvrant une superficie de plus de 153 000 hectares au Québec, dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de Lotbinière, de Charlevoix, du Saguenay, de Portneuf, de la Mauricie et de l’Abitibi. Ces données n’incluent pas l’investissement annoncé aujourd’hui. 

Advertisment

« Nous saluons l’annonce de cet investissement majeur, qui témoigne de l’engagement du Fonds de solidarité à l’égard de l’industrie forestière. Partenaire de longue date de notre secteur, le Fonds fait le choix d’investir dans une industrie d’avenir, innovante et verte, qui constitue une solution dans la lutte aux changements climatiques », a tenu à souligner André Tremblay, président-directeur général du CIFQ. 

« La disponibilité de l’approvisionnement en billes de qualité demeure un enjeu pour les entreprises forestières qui veulent poursuivre leur croissance. Cette nouvelle approche permettra à des entreprises comme Groupe Lebel et Maibec d’être mieux préparées à saisir les occasions d’affaires qui se présentent à elles », ont poursuivi François Tardif, président de Maibec de Lévis et Frédéric Lebel, président de Groupe Lebel de Rivière-du-Loup.

Orientations stratégiques et crédits d’impôt

Récemment, le Fonds a annoncé qu’il investirait 1,4 G$ afin de soutenir davantage quatre pôles d’excellence de l’économie québécoise : l’aérospatiale, l’agroalimentaire, les produits forestiers et les sciences de la vie. De ce montant, 900 M$ seront de l’argent neuf, obtenu grâce à la vente d’actions et d’obligations détenues sur les grands marchés. Ce nouveau capital, qui s’ajoutera aux sommes que le Fonds investit annuellement, fera que le Fonds investira quelque 3 G$ de dollars d’ici 2020 dans l’économie du Québec. 

Les nouvelles orientations stratégiques du Fonds ont été rendues possibles par le rétablissement du crédit d’impôt fédéral accordé aux actionnaires de fonds de travailleurs annoncé récemment, de même que le maintien du crédit d’impôt provincial.