Opérations Forestières

En vedette Aménagement forestier Récolte
450 millions de dollars pour les travaux sylvicoles

Québec investit de 450 millions de dollars en travaux sylvicoles pour les deux prochaines années, soit 225 millions de dollars en 2015-2016 et la même somme en 2016-2017.


12 février 2015
Par Guillaume Roy


Sujets

Les travaux qui seront effectués au cours des deux prochaines années financières porteront surtout sur l’intensification de la production ligneuse, la planification forestière, l’exécution des interventions en forêt, leur suivi et leur contrôle, le mesurage des bois ainsi que l’attribution des droits forestiers. Rappelons qu’une somme supplémentaire de 42 millions de dollars avait été annoncée en 2014-2015 pour la réalisation des travaux sylvicoles, pour un total de 225 millions de dollars.

« En canalisant notamment les budgets vers l’intensification de la production ligneuse et la planification forestière, le gouvernement démontre sa volonté d’accroître le rendement de nos forêts et de créer plus de richesse avec notre patrimoine forestier. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour le développement de l’industrie forestière, mais aussi pour le développement du Québec et de ses régions », a déclaré le président-directeur général du Conseil de l’industrie forestière, M. André Tremblay.

« Avec cette annonce, nous permettrons aux entrepreneurs en travaux sylvicoles et aux travailleurs forestiers d’obtenir une stabilité et de la prévisibilité, ce qui est essentiel dans leur domaine. Nous connaissons actuellement une période de relance importante dans le secteur forestier, et notre gouvernement a la ferme intention d’offrir aux entrepreneurs et aux travailleurs les outils nécessaires pour demeurer des chefs de file mondiaux en mise en valeur et en exploitation forestières », a ajouté le ministre des Forêts, Laurent Lessard.

Advertisment

Le CIFQ salue également la prévisibilité qui accompagne l’annonce gouvernementale. « La confirmation des budgets sylvicoles pour une période de deux ans constitue une première qui donnera aux entrepreneurs forestiers la prévisibilité qu’ils réclament depuis longtemps », de conclure M. Tremblay. 

« Comme député vivant dans une région forestière, je sais à quel point ce soutien est nécessaire au développement et à la croissance de cette industrie. Dès mon élection, j’ai pris l’engagement de tout mettre en œuvre afin de relancer notre industrie forestière. Aujourd’hui, nous lançons un important signal aux entrepreneurs ainsi qu’aux familles : la forêt québécoise constitue une richesse pour nos communautés, et notre gouvernement entend prendre les moyens nécessaires pour s’assurer de son développement sur l’ensemble du territoire québécois », a déclaré le premier ministre Philippe Couillard.