Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
17,3 M$ pour les pépinières québécoises


8 juin 2017
Par Gouvernement du Québec

C’est le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, M. Luc Blanchette, qui a fait l’annonce aujourd’hui, à la pépinière gouvernementale de Trécesson, d’un investissement de 9,3 M$ sur trois ans dans les pépinières publiques québécoises et de 8 M$ sur quatre ans dans les pépinières privées regroupées sous l’Office des producteurs de plants forestiers du Québec.

Cette mesure, qui découle du Discours sur le budget 2017-2018, a pour but de répondre au besoin urgent de remplacement et de modernisation des équipements de production de plants forestiers qui sont rendus à la fin de leur vie utile. La modernisation des stations de pompage, des chambres froides, des systèmes d’irrigation et de fertilisation ou le renouvellement de la machinerie sont des exemples de dépenses admissibles à cette mesure. 

« Je suis heureux d’annoncer que notre gouvernement investit dans la rentabilité des opérations et la sécurité des employés du réseau de pépinières publiques et privées. L’apport de nos pépinières est un atout majeur dans la chaîne de valeur de notre industrie : celles-ci ont un effet positif sur la possibilité forestière, elles permettent de consolider des milliers d’emplois, en forêt comme en usine, et elles permettent aussi de contrer les effets des changements climatiques », a mentionné Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue.

Advertisment

Faits saillants :

  • L’investissement est destiné aux six pépinières publiques du Gouvernement du Québec, soit celles de Berthier, de Grandes-Piles, de Normandin, de Sainte-Luce, de Saint-Modeste et de Trécesson, ainsi que les treize pépinières privées regroupées sous l’Office des producteurs de plants forestiers du Québec.
  • En période de pointe, ce réseau de pépinières emploie environ 2000 travailleurs.
  • Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs assure la production d’environ 130 millions de plants forestiers destinés au reboisement chaque année depuis 1995.
  • Pour les pépinières privées, jusqu’à 80 % des coûts admissibles de remplacement, de modernisation ou d’ajout des équipements ou des infrastructures qui sont liés aux activités de production de plants peuvent être financés.


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*