Refaçonnage de bois
Même dans leurs rêves les plus fous, les bûcherons qui ont défriché la forêt québécoise n’auraient pu imaginer que ces arbres qu’ils abattaient à la sueur de leur front recelaient bien d’autres pouvoirs que ceux d’être transformés en « deux par quatre » ou métamorphosés en pâte à papier.
Preverco appuie sur le champignon. L'entreprise s'est dotée d'une enveloppe budgétaire d'environ 10 millions $ pour entre autres agrandir ses installations de Saint-Augustin-de-Desmaures, situées dans le parc industriel François-Leclerc.
L’entreprise américaine Freres Lumber a développé, en partenariat avec l’Université de l’État de l’Orégon, un panneau en bois massif constitué de placages de contreplaqué.
Se projetant dans le futur, Stéphan Langevin, architecte chez STGM et président du chantier sur la construction en bois dans la cadre du Forum Innovations Bois, tenu en octobre dernier à Rivière-du-Loup, voit grand pour cette industrie prometteuse.
L'édifice en bois le plus haut au monde vient d'être construit à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC).
Vous ne lirez rien là-dessus dans la section des sports de votre journal, mais un certain nombre de villes canadiennes participent à une importante course internationale qui touchera directement plus de 200 de nos collectivités.
Le bois utilisé dans les structures présenterait certaines caractéristiques susceptibles d'influencer positivement la perception des gens. Le titulaire de la Chaire industrielle de recherche sur la construction écoresponsable en bois de l'Université Laval en a fait la démonstration aujourd'hui à Val-d'Or. D'ailleurs, selon l'organisme Épinex, le marché de la construction en bois connait un nouveau souffle et de nombreux projets sont en chantier.

Pendant les 9 années ou Cynthia Dinel a été technicienne en architecture, elle a toujours travaillé sur des structures de bois. Mais il lui manquait quelque chose. « Avec le temps, j’ai appris beaucoup de chose sur les structures en bois et j’ai voulu devenir ingénieure, pour signer mes propres plans », dit-elle. À 30 ans, elle a fait un retour aux études à l’université Laval pour compléter une formation en génie du bois.
Le matériau écologique de l'heure, c'est assurément le bois. Chaque mois, on annonce de nouveaux projets au Québec, au Canada et à l'international, qui mettent à profit cette ressource naturelle pour ériger des immeubles de plus en plus hauts. La révolution du bois ne touche pas que les bâtiments commerciaux, comme les bureaux de Teraxion et de GSK à Québec, mais aussi la construction résidentielle multiétage, comme les projets d'«écocondos» Arbora, à Montréal, et Origine, à Québec.
Le président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), André Tremblay, et Gérald Beaulieu, directeur du Centre d'expertise sur la construction commerciale en bois (Cecobois), tous deux présents à la première pelletée de terre du projet Origine, dans l'écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, se réjouissent du début des travaux de ce qui deviendra la plus haute tour à condos en bois massif en Amérique du Nord.
En moins de deux ans en tant que vendeur de bois pour l’entreprise Goodfellow, Jordan Dery fracasse déjà des records, avec des ventes de près de 5 millions de dollars par an. Son secret : le diplôme d’études professionnel en classement des bois débités.
LSR GesDev et Sotramont lancent  le projet Arbora, un développement résidentiel et commercial situé dans Griffintown, au cœur même du Quartier de l'innovation. Ce projet comprend trois immeubles de huit étages pour un total de 434 unités de type condo, maisonnette urbaine et unité locative. Des espaces commerciaux variant entre 1 000 et 10 000 pieds carrés sont prévus au rez-de-chaussée pour une superficie total de 35 000 pieds carrés. Il s'agit, et de loin, du plus important projet d'habitation doté d'une structure en bois massif CLT au monde, avec une superficie totale de 597 560 pieds carrés. L'investissement global est évalué à 130 millions de dollars et l'occupation est prévue pour l'automne 2016 pour les unités locatives et l'automne 2017 pour les condos et maisonnettes urbaines.   
L’un des plus hauts bâtiments en bois au monde verra bientôt le jour à l’UBC et offrira un logement à des centaines d’étudiants. Une fois terminé, le bâtiment de la résidence – d’une valeur de 51,5 millions de dollars mesurera 53 m de haut (environ 174 pieds).
Produits forestiers Lamco, à Saint-Félicien, vient de conclure une entente avec un important distributeur de matériaux de construction aux États-Unis.

Cette entente pourrait permettre à l'entreprise de doubler sa production et le nombre de ses employés.

Georgia-Pacific assurera la distribution, sous sa marque de commerce, d'une partie de la production de bois lamellé jointé de Lamco.

Le vice-président de l'entreprise de Saint-Félicien, Jacques Girard, affirme qu'il s'agit d'une entente majeure. Il explique que son équipe est en train de finaliser les termes de l'entente.

Lire la suite

Le spécialiste des produits en bois traité sous pression Stella-Jones a annoncé vendredi qu'il allongerait 58 millions $ pour racheter Ram Forest Group, un fabricant ontarien de bois traité sous pression et de matériaux de construction, ainsi que son acheteur de bois, Ramfor Lumber.

Une entente préliminaire avait déjà été annoncée en avril, mais elle ne précisait pas les montants en jeu. L'entente devrait être conclue en octobre.

Ram Forest exploite des installations à Gormley et à Peterborough qui ont généré des ventes d'environ 90 millions $ l'an dernier.

Lire la suite

Page 1 sur 3

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires