Une aile de débroussaillage qui fait ses preuves

Taylor Fredericks
Décembre 07, 2016
Écrit par Taylor Fredericks
Mac Davis, gestionnaire des terres et de l’équipement pour CE Harrison and Sons Ltd (à gauche) et Malcom Campbell, superviseur des opérateurs (à droite) sont très heureux de leur acquisition.
Mac Davis, gestionnaire des terres et de l’équipement pour CE Harrison and Sons Ltd (à gauche) et Malcom Campbell, superviseur des opérateurs (à droite) sont très heureux de leur acquisition.
Mac Davis avait un problème. En tant que gestionnaire des terres et des équipements de C. E. Harrison and Sons Ltd— une entreprise forestière familiale multigénérationnelle basée à Parrsboro en Nouvelle-Écosse –, il avait la tâche d’entretenir le réseau de chemins forestiers de la région ouvert par l’entreprise depuis qu’elle a débuté ses opérations en 1934.


« Nous possédons et aménageons 25 000 acres de terrains forestiers, et il y a beaucoup de chemins forestiers qui les traversent », explique-t-il. « Avec le temps, la nature commence à reprendre ses droits et la végétation pousse sur plusieurs de ces chemins. Et ça s’empire chaque année. Nous commencions même à perdre des chemins, car des arbres poussaient en plein milieu et il était impossible de circuler. »

En cherchant pour une solution efficace et rentable à son problème, Mac Davis a entendu parlé de l’aile de débroussaillage GM-6 de Gilbert, une tête de débroussaillage qui s’attache sur les côtés d’une niveleuse ou sur d’autres porteurs pour faire un entretien efficace des bords de chemins.  

« Nous avons faits quelques recherches et nous avons déterminé que nous avions besoin d’équipement pour éclaircir les chemins », ajoute M. Davis. « Nous avons regardé différentes options avec des tracteurs de ferme, mais comme nous avions déjà une niveleuse, nous avons opté pour la GM-6 de Gilbert, car elle peut être montée facilement sur les côtés. Nous sommes allés à une exposition d’équipement à Moncton pour voir la machine et nous avons été charmés. Nous en avons acheté une et tout se passe bien depuis l’achat. »

Efficace et pratique, la GM-6 était une solution de choix pour C.E. Harrison.

Grâce au mât rétractable, la portée maximale de coupe est de 4,9 m (16 pi), facilitant ainsi l’entretien des chemins où l’on retrouve des fossés ou des pentes. De plus, quand elle n’est pas utilisée, l’aile se rétracte à proximité de la niveleuse, réduisant ainsi les interférences avec la lame de la niveleuse et permettant des transitions plus rapides entre les différentes opérations.

« Ce qui est génial avec cette machine, c’est que je peux aller débroussailler une route, et puis la niveler sur le chemin du retour », ajoute Mac Davis. « Nous ne pourrions pas faire ça avec un tracteur de ferme. Avec ça, on peut nettoyer les routes pour les rendre aussi fonctionnelles que lorsque nous les avons construites. »

Encore plus impressionnant que sa capacité de transition, la puissance et la vitesse avec laquelle l’aile de Gilbert permet d’éliminer la végétation en bord de chemin. C’est la technologie brevetée qui permet de couper la végétation, plutôt que de la broyer, qui permet de passer à travers les branches et les troncs d’un diamètre allant jusqu’à 20 cm. En fait, cette technologie permet de débroussailler les bords de chemins quatre fois plus rapidement que les débroussailleuses conventionnelles.



En tant que chercheur sénior pour FPInnovations, Mark Partington a eu l’opportunité de voir l’aile GM-6 à l’œuvre lors d’une démonstration au Nouveau-Brunswick en 2014. « Plusieurs débroussailleuses fonctionnent comme une grosse tondeuse. La différence vient du fait que la tête de Gilbert est munie de scies rotatives très résistantes, plutôt que de longs couteaux », dit-il. « Les scies peuvent couper la petite végétation facilement, mais elles sont aussi le potentiel de couper les tiges de plus gros diamètre, et même des arbres. Les autres systèmes du genre ne peuvent pas faire, du moins, pas aussi rapidement. »

Même s’il n’a pu observer la machine que pour une courte période, M. Partington a été impressionné par son efficacité.  « Il y a amplement de choix pour couper la végétation en bord de chemin. Avec sa puissance et sa grande capacité de coupe, l’aile de Gilbert a toutefois le potentiel de maintenir une plus grande productivité que les autres machines », dit-il.

Pendant ce temps, Mac Davis a trouvé la solution pour entretenir le vaste réseau de chemins de C. E. Harrison’s.

« Nous avons acheté la GM-6 il y a trois ans, et nous allons bientôt avoir débroussaillé tout notre réseau de routes. Par la suite, nous pourrons simplement entretenir le travail accompli jusqu’à maintenant », dit-il fier de l’acquisition qui lui a rendu la vie plus facile.

Et avec le succès viennent les contrats externes! Le travail efficace effectué par son entreprise depuis l’achat de la GM-6 a fait beaucoup parler en Nouvelle-Écosse. Si bien que C.E. Harrison décroche des contrats de débroussaillage, notamment pour le Département des ressources naturelles de la province. Mac Davis note que l’aile de débroussaillage ne laisse pas indifférente : là où elle va, elle fait de nouveaux adeptes!

« C’est le genre de machine qui se vend d’elle-même », dit-il en riant. « Quand on fait des travaux pour des clients, ils voient l’aile et le travail accompli, puis ils en veulent une pour leur entreprise. »


Éléments similaires (par tag)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires