La province et les citoyens du Nouveau-Brunswick pourraient miser davantage sur l’utilisation de biomasse – notamment le chauffage aux granules de bois – dans ses efforts de lutte aux changements climatiques.
« Il y a 20 ans, on produisait 4700 tonnes de granules. On en produit aujourd’hui autant en seulement deux semaines », lance fièrement Ken St-Gelais, directeur général de Granules LG. Les investissements récents dans les systèmes de contrôle et d’automatisation de l’usine de Saint-Félicien ont permis d’augmenter la cadence faisant passer la production annuelle de  109 000 à 120 000 tonnes en 2015. En 2016, la production devrait même atteindre 125 000 tonnes.
Pour stimuler la production de granules de bois québécois, Régis Labeaume propose d'utiliser cette biomasse pour chauffer un édifice municipal.

Radio-Canada a appris que l'ancienne usine de Tembec à Taschereau est sur le point d'être vendue à un groupe de trois investisseurs qui souhaitent la relancer pour produire des granules de bois.

Granules LG souligne son 20e anniversaire. Précurseur dans son domaine, les produits réservent un fort potentiel de valeur ajoutée pour les résidus de bois et de biomasse forestière

C'est la question qui a été débattue lors d'un panel organisé dans le cadre de la 3e Conférence canadienne sur le chauffage aux granules de bois tenue le 19 février dernier à Montréal.

Depuis le 19 décembre 2014, l'entreprise Granules LG International Inc de Mashteuiatsh est officiellement en faillite. La première assemblée des créanciers se déroulera au palais de justice de Roberval le vendredi 16 janvier, à 11 heures.

Uniboard Sayabec, qui emploie 400 employés directs depuis 1982, est menacée par la reprise de projets visant la conversion de résidus de bois, biomasse forestière et bois de trituration principalement en granules de bois destinées à des centrales électriques largement subventionnées par les gouvernements dans l'Union européenne. Ces subventions entraînent d'importantes distorsions quant à la capacité de payer la fibre de bois au Québec.

QUÉBEC, le 26 août 2014 - Avec des investissements de 25 millions de dollars en équipements à la fine pointe de la technologie, le site de transbordement de granules de bois d'Arrimage Québec devient la référence mondiale de l'industrie.

L'entreprise Granules LG International Inc. de Mashteuiatsh a déposé un avis d'intention de faire une proposition, en vertu de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité à l'administrateur Tremblay & Compagnie syndics et gestionnaires de Chicoutimi.

Montréal le 20 février 2014 - Résomass et CFG énergie ont réalisé 20 projets représentant l'installation de 32 chaudières alimentées à la granule au Lac-Saint-Jean seulement. C'est en moyenne une consommation de 750 tonnes qui représente une économie de 158 000 $ par rapport aux infrastructures au mazout et qui permet de sauver annuellement  890 tonnes de gaz à effets de serre (GES). 

Le gouvernement du Canada, par l’entremise de Technologies de développement durable (TDDC), verse 2,7M$ à Airex Énergie pour la construction et l’exploitation d’une usine de démonstration de torréfaction de biomasse d’une capacité de 2 tonnes/heure de biocharbon à Laval. Le procédé de torréfaction, appelé CarbonFX, permet de supprimer l’humidité et les composés organiques volatils de la biomasse forestière et agricole afin d’obtenir un matériel sec et noirci connu sous le nom de biocharbon. Le biocharbon est un combustible renouvelable et carbone neutre, qui peut remplacer le charbon bitumineux et le mazout dans des applications industrielles de combustion, de filtration et de métallurgie. L’usine de démonstration sera développée en partenariat avec l’entreprise Équipements Comact et construite d’ici la fin 2013.

Lorsqu’on créa, il y a 12 ans, Bois énergétique recyclé Lauzon, le marché des granules était pratiquement inconnu en Amérique du Nord. Il y avait bien peu de manufacturiers canadiens, et les marchés étaient à peine naissants. Beaucoup plus qu’à l’émergence d’un marché, Bois énergétique recyclé Lauzon doit d’abord son existence à la solution d’un problème de surplus à la société mère Bois de planchers Lauzon (aujourd’hui Lauzon International inc.).

Dans l’Est du Québec, Bois BSL est un employeur important. Implantée dans cette région depuis plus de 13 ans, cette entreprise fait souvent la une de l’actualité régionale avec des annonces d’investissements pour de nouveaux équipements, pour l’implantation de nouvelles usines ou encore pour son implication sociale, notamment dans une équipe de hockey de catégorie midget espoir.